Diplomatie burundaise: «Le Burundi n’a jamais tourné le dos à l’Occident»

16/11/2019

 Ézéchiel Nibigira, ministre burundais des affaires étrangères

 

Pour le ministre Ézéchiel Nibigira, le Burundi ne veut que «des pays qui veulent comprendre les burundais. Le Burundi ne veut pas de pays qui viennent pour orienter leurs intérêts».

Selon le ministre burundais des affaires étrangères,  le Burundi n'a jamais tourné le dos a ses partenaires occidentaux. Il fait cette déclaration lors de sa visite officielle de quatre jours à Moscou, où il a rencontré son homologue russe Sergueï Lavrov dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre les deux pays.

 

Au lendemain de sa rencontre avec le ministre russe des affaires étrangères, il a assuré qu’il commençait à y avoir «quelque chose de concret entre le Burundi et la Fédération de la Russie».

 

«Tourner le dos à l’Occident»
 

Malgré la rhétorique nationaliste et anti-occident qui imprègne tous les niveaux du parti au pouvoir, il réfute l’hypothèse avancée par plusieurs médias: celle d’un Burundi qui tournerait le dos à l’Occident. Selon Ézéchiel Nibigira «le Burundi n’a jamais tourné le dos à l’Occident. Le Burundi est tel qu’il est. Nous sommes ici en tant que pays indépendant, un pays qui a besoin de sa dignité, un pays qui a besoin de se développer. Tout pays qui cherche le bien du Burundi est le bienvenu, pays occidentaux inclus». 

 

Malgré cette affirmation qui semble allait contre toute notion de réalisme, le Burundi souffre d'un refroidissement des relations diplomatique avec ses bailleurs de fonds. Son économie est a genou pour le moment suite aux sanctions économiques imposées par l'UE et autres partenaires. Pour pallier a un manque criant de devises, la banque centrale vient d'ailleurs d'interdire toute vente de monnaie étrangère, surtout le dollar et l'euro. 

 

Pour le ministre Ézéchiel Nibigira, le Burundi ne veut que «des pays qui veulent comprendre les burundais. Le Burundi ne veut pas de pays qui viennent pour orienter leurs intérêts».

 

 
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre