Sommet des chefs d'État de la CAE repoussé pour l'année prochaine

20/11/2019

 

Le 21e Sommet extraordinaire des chefs d'État des pays de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) qui devait avoir lieu le 30 novembre a été reporté à une date ultérieure, en janvier ou en février de l'année prochaine.

 

Une lettre signée le 18 novembre par le ministre d’État rwandais aux Affaires étrangères chargé de la CAE Ambassadeur Olivier Nduhungirehe et adressée au secrétaire général de la CAE, Liberat Mfumukeko, a indiqué que le report avait été demandé par un "un état membre" sans révéler lequel et a ajouté que les autres réunions devraient se dérouler comme prévu.

 

Il y a deux semaines, lors d'une conférence de presse, le président Paul Kagame, également président en exercice de la CAE, avait déclaré que malgré les difficultés entre les États partenaires, les activités de la CAE devraient se poursuivre comme prévu, exprimant son optimisme quant à la tenue du sommet des chefs d'État avant la la fin de l'année.

 

«J'ai l'honneur d'informer et de vous demander d'informer les États partenaires que le sommet susmentionné a été reporté à une date ultérieure, en janvier ou en février 2020, à la demande d'un état membre», a écrit Nduhungirehe.

 

«Une nouvelle date sera communiquée ultérieurement, après consultation des chefs d’État de la CAE. Toutefois, la réunion de tous les hauts fonctionnaires, du Comité de coordination et du 39ème Conseil des ministres, ainsi que le Sommet des entreprises et des investissements, se dérouleront comme prévu initialement », a déclaré Nduhungirehe.

 

Le 20e Sommet des chefs d'État a été reporté à plusieurs reprises mais a finalement eu lieu le 1er février 2019 à Arusha, le seul chef d'État manquant étant Pierre Nkurunziza du Burundi. Le sommet s’est déroulé dans ce qui a été décrit comme une "atmosphère chaleureuse et cordiale".

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre