Huit corps sans vie des militaires burundais retrouvés non loin de la Kibira

21/11/2019

 Militaires burundais en patrouille 

 

 

C'est la peur panique au sein de la population de la commune Mabayi province Ciboke non loin de la réserve naturelle de la Kibira. Mercredi soir, la population affirme avoir vu plusieurs cadres de militaires burundais.

 

Ces corps sans vie de militaires burundais ont été ramenés de la forêt de la Kibira. La population pense qu'il s'agit du bilan de l'attaque du week end dernier qui s'alourdit. Cette découverte porte à 17 le nombre de militaires déjà connus comme tués et plusieurs dizaines de blessés et portés disparus.  

 

En plus des Militaires, des civils figurent parmi les victimes. "On trouve des corps déjà en décomposition par ci, par là. On nous a donné des ordres pour les enterrer sur place. Certains sont des jeunes Imbonerakure" selon une source administrative à Mabayi.  Cette dernière  parle aussi de renforts de positions militaires et policières tout au long de la Kibira. 

 

Depuis le week end dernier, des combats se poursuivent dans cette partie du pays. Les militaires, policiers et jeunes Imboneralure poursuivent des rebelles qui ont mené un assaut contre deux positions militaires de la place. 

 

Plusieurs personnes ont du fuir ces combats et s'inquiètent pour leur sécurité après trois nuits passées à l'extérieur de chez elles car, disent-elles, "ce n'est plus possible pour nous de dormir à la maison" et se demandent quand ces affrontements vont s'arrêter.

 

L'administration et les forces de l'ordre se veulent rassurantes et rappellent que la sécurité est renforcée sur la frontière avec le Rwanda.

 

Sans revendiquer ouvertement cette attaque, un mouvement rebelle dénommé Front révolutionnaire burundais (FRB-Abarundi), a en a donné le bilan mardi via twitter.  Du coté de l'armée, il fait état de " 38 morts dont le major chef de poste, 100 disparus et beaucoup d'armes saisies".

 

Cette insécurité monte d'un cran à l'ouest du Burundi quelques jours après la meurtrière attaque de Musigati dans la province de Bubanza.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre