Moralisation de la société : Pierre Nkurunziza aura encore du grain à moudre après ses mandats successifs

28/11/2019

 

Le Président burundais, Pierre Nkurunziza, s’apprête à quitter le palais en 2020 mais pas la scène.

 

Son amour immodéré pour les Burundais le pousse en effet à continuer à leur enseigner la culture et les valeurs anciennes apparemment reléguées aux oubliettes de l’histoire au profit d’un melting-pot culturel véhiculé par des colons véreux.

 

Tel des anciens rois qui savaient tout sans avoir jamais rien appris, le président burundais se fait dépositaire d’une science infuse : l’intégralité de la tradition et de la culture burundais qui, dans son aspect définitoire, est l'ensemble des connaissances et des comportements qui caractérisaient la société burundaise avant qu’elle ne soit corrompue par le colon ou l’Occident dans sa globalité.  

 

Président ou pas, Nkurunziza va continuer à moraliser la société. Il l’a récemment martelé en province de Makamba.

 

«La moralisation de toutes les couches de la société reste l’unique chemin pour affermir l’amour de la patrie d'une part. D'autre part, elle devient une campagne de désintoxication mais aussi de sensibilisation et d’enseignements pour aider les Burundais à renouer avec l’amour de la patrie qui caractérisait leurs ancêtres jusqu’à la veille de la période coloniale », a-t-il déclaré.

 

Le Président burundais, Pierre Nkurunziza, veut donc faire table rase du président pour raviver le passé dont il ne cache pas la nostalgie. 

 

De son point de vue, la société burundaise est aujourd’hui immorale. C’est ainsi que depuis quelques années, il organise des séances de moralisation dans un huis clos absolu, à l’abri des micros et autres caméras indiscrets.

Pour prouver, en l’immortalisant, son chauvinisme positif, Pierre Nkurunziza s’attelle à la rédaction d’une saga de livres à ce sujet. Il promet que ces bouquins seront publiés dans les jours qui viennent.

 

« Dans la perspective de consolider les acquis de cette campagne, je vais bientôt publier mes ouvrages qui sont en cours de rédaction afin de continuer d’aider le peuple burundais à apprendre ».

 

« En attendant ces ouvrages-là, nous demandons au Burundais à s’imprégner de la culture et de la tradition burundaises, à revenir à la source pour bannir à jamais les comportements marginaux qui ont terni l’image du Burundi ».

Visiblement, Même hors palais, Pierre Nkurunziza ne chaumera pas.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre