Sale temps pour les opposants Burundais

Sale temps pour les opposants Burundais

24/12/2019

 

A cinq mois des élections générales au Burundi, les non-militants du parti de l’aigle se retrouvent plus que jamais dans l’œil du cyclone.

 

En effet, selon des rapports de monitoring sur les cas récurrents de violations des droits humains, les Imbonerakure des quatre coins du Burundi multiplient depuis peu leurs démonstrations de force en vue d’intimider tout opposant réel ou présumé en l’acculant à rentrer dans les rangs du CNDD-FDD au pouvoir aujourd’hui.

 

Bien plus, en sus de leurs intimidations, les jeunes Imbonerakure se sont mis, notamment en province de Cibitoke, à vandaliser les biens ou autres symboles clés de certains partis politiques, notamment le FRODEBU et l’UPRONA.

 

Les preuves de leur vandalisme sans précédent sont légion. Tenez : le 15 décembre courant, des jeunes militants du parti Cndd-Fdd, les Imbonerakure, ont complètement détruit un champ de tomates d’un membre du parti Uprona. Ce champ était situé à la transversale VI de la colline Kagazi, en commune Rugombo de la province de Cibitoke au Nord-Ouest du pays.

 

Le lendemain, au chef-lieu de la commune Rugombo, l’effigie du Prince Louis Rwagasore, figure historique du parti UPRONA et Père de l’indépendance du Burundi, a été horriblement gribouillée par des jeunes Imbonerakure.

 

Au même moment, à la permanence communale de ce parti, située dans la commune de Buganda de la même province de Cibitoke, une photo de Melchior Ndadaye, leader non moins historique du parti Sahwanya - Frodebu, a été gribouillée.

Face à ces actes de vandalisme éhonté, les responsables communaux de ces deux partis ont porté plainte au tribunal de résidence.

 

Mais la justice étant aux ordres du Boss en chef qui raffolent le chaos jusqu’à en créer, aucun juge du Tribunal n’a daigné les écouter, encore moins instruire le dossier.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre