Pierre Nkurunziza ne répondra jamais à certaines questions-bistouris

Pierre Nkurunziza ne répondra jamais à certaines questions-bistouris

27/12/2019

 

 

Quoiqu'il ne cesse de se déclarer démocrate né, fin prêt à répondre à tous et à toutes les questions des citoyens et des médias, le président burundais reste étonnamment muet sur certains points qui font pourtant l'actualité de l'heure au Burundi.

 

Le bilan qu'il a gaillardement présenté jeudi à la ville et au monde  était certes, glorieux mais il n'est pas moins vrai qu'il s'était donné une ligne rouge. Car certaines questions sont encore en suspens et elles comptent davantage.

 

A titre d'exemples, sur le plan sécuritaire, Pierre Nkurunziza s'est empressé pour accuser le Rwanda comme étant derrière l'attaque de Mabayi. C'est acté.

 

Mais au-delà de l'origine, les Burundais ont aussi besoin d'être informés sur le réel bilan.

Pierre Nkurunziza s'est refusé de donner des détails sur les morts. Il se refuse aussi de dire un mot sur la situation actuelle qui prévaut dans cette localité frontalière avec le Rwanda alors que tout le monde sait qu'il s'y passe bien de choses  terribles; que des militaires burundais y pullulent et que leurs armes sont pointées vers le Rwanda.

 

La situation y est si explosive qu'un colonel de l'armée burundaise qui maniait une des bombes à larguer sur le Rwanda le jour J s'est grièvement brûlé et se fait encore soigner à l'Hôpital Militaire de Bujumbura.

 

Pierre Nkurunziza a tu ce pan de l'actualité burundaise lors de sa conférence de presse organisée jeudi depuis Gitega.

Bien plus, le président burundais n'a pas pipé mot sur les nombreux cas de disparitions, d'enlèvements et d'assassinats dont le Burundi est devenu le théâtre depuis plus de quatre ans.

 

Il a également sauté pieds joints cette autre histoire de soldats burundais régulièrement dépêchés à l'est de la RDC pour y traquer des rebelles burundais qui pourraient lui mettre les bâtons dans les roues.

 

Enfin, tout en disant qu'il ne se portera pas candidat à la prochaine élection présidentielle, Pierre Nkurunziza s'est refusé d'annoncer son successeur alors que c'est lui, le faiseur de rois. Le mystère reste entier jusqu'au sein de son propre parti.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre