Le Burundi se tourne vers l'Arabie Saoudite pour financer ses projets

Le Burundi se tourne vers l'Arabie Saoudite pour financer ses projets

13/01/2020

 

 

Abandonné par ses anciens bailleurs de fonds occidentaux, le Burundi se tourne vers des fonds arabes pour contracter des crédits pour financer ses projets de dévelopement. 

 

Il est dit que les intêrets exigés par ces fonds sont souvent trop élevés et dans certains cas ils sont usuraires. 

 

Le Fonds saoudien pour le développement (SFD) a récemment signé un accord de prêt d'une valeur de 5,9 millions de dollars avec le gouvernement du Burundi pour moderniser une importante connexion routière entre la ville de Bujumbura et l'aéroport du pays. 

 

La Banque arabe (BADEA) et le gouvernement du Burundi sont co-contributeurs au projet. 


Il s'agit du dernier en date d'un crédit contracté par l'etat Burundais. 


Le projet routier de Bujumbura comprendra un plan d'élargissement de la route et une entrée améliorée de l'aéroport.

Le vice-président et directeur général du SFD, M. Khaled bin Sulaiman Al Khudairy, a conduit une délégation du Fonds lors d'une visite au Burundi et a signé l'accord avec le ministre burundais des Finances Domicien Ndihokubwayo, et en présence du ministre des Transports , M. Jean Bosco Ntunzwenimana et le directeur général de l'agence des routes M. Emile Ndayisaba.

Le Dr Al Khudairy a déclaré: «Le SFD et le gouvernement du Burundi ont travaillé ensemble pendant de nombreuses années dans une série de projets de développement réussis. En accordant des prêts, le Fonds saoudien pour le développement vise à promouvoir la prospérité économique dans les pays en voie de développement. Des projets comme cette réfection des routes apportent des avantages réels et tangibles aux personnes et aux communautés dans le besoin. 

 

L’amélioration du réseau routier aura un impact durable à long terme sur l’économie du Burundi et ses plus de 10 millions d’habitants en améliorant la circulation des biens et des personnes. Le prêt marque également le dernier en date d'un engagement de la SFD à travailler dans les pays de toute l'Afrique et à améliorer les opportunités de vie pour ceux des pays en voir de développement.»

À ce jour, le SFD a fait des crédits pour un total de 13 projets de développement au Burundi qui comprennent des projets d'infrastructure et d'éducation. 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre