Ne pouvant pas contenir la rébellion, le régime de Gitega s'en prend aux jeunes tutsis de Mugamba

Pour ne rater personne, le tristement célèbre Désiré Uwamahoro, officier de police reconnu pour les multiples cadavres d'opposants dans son placard a été dépêché sur place dans la fraîcheur de l'événement.Le résultat était trop prévisible : plusieurs cas de disparitions, assassinats et autres arrestations.

Par
Burundi Daily
on
12.9.2020
Categorie:
Politique

Dans la foulée d'une prétendue attaque rebelle signalée d'abord à Rumonge ensuite dans la province voisine de Bujumbura rural, la police burundaise et les miliciens Imbonerakure encadrés et dopés par le parti présidentiel se sont rués sur des jeunes élèves tutsis en vacances.

Pour ne rater personne, le tristement célèbre Désiré Uwamahoro, officier de police reconnu pour les multiples cadavres d'opposants dans son placard a été dépêché sur place dans la fraîcheur de l'événement.

Le résultat était trop prévisible : plusieurs cas de disparitions, assassinats et autres arrestations.

Comme au plus fort de la contestation du 3ème mandat du Président défunt, Pierre Nkurunziza, les jeunes tutsis sont dans l'œil du cyclone.

Au moins une cinquantaine d'entre eux ont déjà été arrêtés. Selon des sources sur place, une quarantaine de jeunes filles et garçons des collines de la commune Mugamba de la province de Bururi en l'occurrence Kivumu et Donge Burasira ont déjà été arrêtés.


Une dizaine d'autres ont été cueillis dans les mêmes circonstances dans la province de Bujumbura sur la colline de Mukike.

Les uns et les autres ont été coffrés, dans le meilleur des cas, ou tués dans l'hypothèse plausible d'un scénario catastrophe dont le régime CNDD-FDD raffole.

L'inquiétude des parents et autres proches grandit. D'autant plus qu'aucune autorité militaire, policière ou civile n'a encore élevé la voix pour rassurer la population.

La seule voix encore retentissante est celle du Ministre Ezéchiel Nibigira qui a en charge la jeunesse et qui, le weekend dernier, a exhorté les jeunes Imbonerakure à sécuriser tous les coins et les recoins du Burundi. Le Ministre a lancé cet appel explicite depuis la province de Kayanza lors de la célébration de la journée dédiée aux Imbonerakure.

« Imbonerakure de Kayanza, levez-vous et soyez vigilants. En Kirundi on dit que le doigt habitué à curer est toujours prêt... Nous n'aurons jamais assez de soldats et policiers pour sécuriser chaque ménage », a déclaré le Ministre.

Il est à rappeler que l'actuel Ministre Ezéchiel Nibigira est un ancien chef de la Ligue des Imbonerakure déjà qualifiée de milice par l'ONU en raison de ses exactions.

Tags:
Pas de Tags