lire l'article
Politique
Politique

Evariste Ndayishimiye fait table rase de l'ère Nkurunziza : Seul Ezéchiel Nibigira est rescapé du remaniement ministériel

Les grosses pointures qui quittent le gouvernement sont, notamment, l'ancien ministre des Finances Domitien Ndihokubwayo ainsi que celui qui avait en charge l'Agriculture Déo Guide Rurema. Le casting Nkurunziza se vide à vue d'œil. Seul le ministre chargé des affaires de la communauté est-africaine, Ezéchiel Nibigira, reste à bord.Ce remaniement ministériel intervient au lendemain de l'approbation, par le parlement, du nouveau Premier ministre, le général Gervais Ndirakobuca. Ce dernier a remplacé le général Alain Guillaume Bunyoni qui occupait ce poste depuis 2020.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Politique

Quatre avocats burundais au cœur d'une campagne des défenseurs des droits humains pour leur retour d'exil

Militants percutants des droits humains, Maîtres Armel Niyongere, Dieudonné Bashirahishize, Vital Nshimirimana et Lambert Nigarura vivent en exil et sont voués aux gémonies par le régime CNDD-FDD au pouvoir au Burundi, simplement parce qu'ils ont refusé de se taire face à l'insoutenable vague de violations des droits humains, orchestrée par le défunt président Pierre Nkurunziza dans sa quête aveugle d'un 3ème mandat mondialement reconnu comme mortifère en 2015.Ils ont pris leur courage à deux mains et ont tout déballé à la face du monde.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Un général chasse un autre à la primature : Approbation de Gervais Ndirakobuca en remplacement de Bunyoni, le putschiste velléitaire

La destitution du général Alain Guillaume Bunyoni intervient quelques jours après que le chef de l'Etat ait déclaré, sans nommer personne, que certains de ses proches planifiaient un putsch contre lui en raison de son combat acharné contre la corruption au sommet de l'Etat. Selon des sources, Bunyoni a failli renverser par coup d'Etat le général Ndayishimiye le 2 septembre dernier. Pour barrer toutes les routes à un éventuel coup d'Etat, le nouveau Premier Ministre, s'est assuré de nommer ses fidèles dans toutes les provinces et dans toutes les branches de police

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Justice
Justice

Libération de Bruce Melody : Un procureur prend son courage à deux mains et s'oppose au gang mafieux de Bujumbura

Dans la fraîcheur de son arrestation, le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, s'est empressé à déclaré que le musicien avait été placé en garde à vue pour « escroquerie » et que, par conséquent, il n'avait le droit d'animer aucun concert à Bujumbura. Le sort était donc jeté, n'eût été la bravoure du procureur qui a daigné analyser froidement le dossier.Le procureur s'est d'abord étonné de ce qu'aucun contrat écrit n'avait été établi entre Bruce Melody et Toussaint Bankuwiha.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Gouvernance

Le chanteur Melody est libre: Les faucons anti rwandais du régime burundais cèdent à l'indignation contre l'incarcération d'un musicien rwandais innocent

De sources proches du pouvoir de Gitega indiquent que le tout puissant ministre de l'intérieur, Gervais Ndirakobuca était le principal artisan de ce fiasco qui vient encore une fois de ternir l'image du pays. Beaucoup décrivent et conviennent que cet acte illégal rentre dans la catégorie de ce que le président Evariste Ndayishimiye a décrit comme un sabotage économique et de réputation pour le pays. Cet acte projette sans aucun doute l'image d'un pays ingouvernable, non respectueux de l'Etat de droit et par conséquent, présente des risques pour les visiteurs.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Politique

Le président burundais ordonne la fermeture du site des déplacés tutsis à sa porte, dans son Giheta natal.

Estimés à plus de 3000, ces déplacés du site de Ryanyoni en commune Giheta s'y sont installés depuis 1998. Au plus fort de la traque des rescapés du génocide de 1993. C'est à quelques encablures du lieu de crémation de plusieurs dizaines d'élèves tutsis du Lycée de Kibimba. Cette présence de ces déshérités dont des parents et autres proches ont été happés par la machine génocidaire du FRODEBU et du CNDD-FDD est tout un symbole. Des évidences. Témoins de l'horreur imprescriptible. Cela titille l'esprit du chef de l'Etat qui, pour sauver les meubles, a ordonné sa fermeture

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Sécurité

Malgré son discours alléchant, Evariste Ndayishimiye bat Pierre Nkurunziza sur le terrain des disparitions forcées : plus de 80 cas recensés en deux ans.

Selon des défenseurs des droits humains qui font le monitoring de cas au quotidien, plus de 80 personnes classées victimes de disparitions forcées en l'espace de deux ans.Selon le Forum pour la conscience et le développement, FOCODE, entre le 18 juin 2020 et le 18 juin 2022, au moins 80 cas de disparitions forcées ont été enregistrés alors que sur les deux dernières années du gouvernement du défunt président, Pierre Nkurunziza, ce chiffre s'élevait à 58 cas documentés.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Un musicien rwandais pris entre le bras de fer entre le Rwanda et le Burundi se retrouve dans la gueule du loup burundais : Bruce Melody ne chantera pas à Bujumbura

A peine arrivé à Bujumbura, il s'est retrouvé cueilli par une armada de policiers qui l'attendaient de pied ferme pour lui rappeler que tant que Kigali continuera à choyer putschistes et opposants burundais, l'heure aucun artiste rwandais n'aura le droit d'égayer des foules à Bujumbura.Bruce Itahiwacu alias Bruce Melodie, a donc été arrêté mercredi au Burundi «pour escroquerie» alors qu'il s'apprêtait à animer des concerts à Bujumbura, a-t-on appris de sources concordantes.Il devait animer, les 2 et 3 septembre 2022, deux concerts à Bujumbura, capitale économique

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Pénurie de carburant : le président burundais salue le courage d'un ministre qui lui évite, in extremis, une colère populaire planifiée

« Il y a des gens parmi mes proches qui avaient planifié une manifestation populaire un samedi, après plusieurs semaines de pénurie de carburant ; ils voulaient mon départ mais Dieu me l'a révélé et leur plan a été déjoué », a déclaré le président burundais le 25 août en pleine séance de prière organisée par son parti, le CNDD-FDD. Selon des observateurs, le président burundais faisait allusion à son premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni, comme le principal artisan de sa chute annoncée. Le général Bunyoni se sait aussi dans la ligne de mire du chef de l'Etat.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Démission forcée, vies en danger...deux ex-administrateurs européens de Kira Hospital balancent

Comme d'aucuns le soupçonnaient déjà, ils ont jeté l'éponge pour sauver leur peau face à un gang de maffiozzi du régime CNDD-FDD qui menaçait de les lyncher, dans l'hypothèse d'une moindre résistance de leur part.Dans une correspondance conjointe adressée à Swissmed International, les deux Européens avouent qu'ils ont été acculés à la démission par le régime tyrannique, sanguinaire et corrompu de Gitega.Contrainte et menaces d'assassinat : tel est, comme on sait, le modus operandi du régime CNDD-FDD, auquel ont goûté les deux infortunés

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Map-Burundi Buhire à l'heure du bilan, trois ans après sa mise en orbite

Selon Emery Pacifique Igiraneza, président de ce mouvement politique, tous les Burundais devraient se lever comme un seul homme pour barrer la route au CNDD-FDD, un parti fossoyeur du peuple et de toute la nation burundaise. Pour y parvenir, insiste-t-il, il faudra réhabiliter les accords d'Arusha et défendre pour refaire du Burundi un Etat de droit qui sera un havre de paix pour les Burundais dans leur diversité.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Gouvernance

Ça y est : Les faucons du régime CNDD-FDD prennent tout le contrôle du carburant via la REGIDESO

Pour ceux qui comprennent la dynamique et les objectifs stratégiques du gang au pouvoir, il est dit qu'ils ont profité d'un marché du carburant très volatil pour provoquer une pénurie profonde et prolongée en vue de briser le marché local et d'établir un monopole contrôlé par un cercle de généraux dont le but est de s'enrichir à tout prix.Pour assouvir leurs appétits du fric, les caciques du régime CNDD-FDD qui contrôlent le pouvoir au Burundi font mains basses sur le carburant après près d'une année de pénurie artificielle et programmée, par la REGIDESO interposée.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Face au manque de tout et à une situation potentiellement explosive , le régime d'Evariste Ndayishimiye caresse la corde ethnique pour endormir les masses

Bien plus, en cette période de blues généralisé, de gâchis et de chaos socio économiques synonyme de l'incapacité du régime CNDD-FDD à répondre aux préoccupations économiques structurelles (pénurie de tout, tout le temps), la démarche s'apparente aussi à une stratégie de diversion, propre à ceux qui sont à court d'idée pour voir le bout du tunnel.Sauf que les citoyens, toutes ethnies confondues, ne seraient pas aussi idiots pour se laisser rouler dans la farine!

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Gouvernance

Micmac et prise de becs dans la haute sphère du régime CNDD-FDD autour d'un remaniement en vue.

Le premier ministre Alain Guillaume Bunyoni, qui pour des raisons fort obscures, vient de s'installer dans son nouveau bijou de l'architecture moderne dans les faubourgs de Nkenga-Busoro, zone Kanyosha, reste un mystère pour le Chef de l'Etat.Au regard de la loi, il peut s'en débarrasser. Mais le pourra-t-il ? Rien n'est moins sûr.Par contre, ce qui reste certain, c'est qu'il y a une guerre interne et certainement fratricide dans les hautes sphères du parti CNDD-FDD pour savoir qui part ou qui reste au gouvernement.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
La Region
Diplomatie

Pacte secret Tshisekedi-Ndayishimiye: Sous casquette l'EAC, le régime CNDD-FDD veut neutraliser RED-TABARA pour étouffer le dernier résistant.

Pour le régime CNDD-FDD qui noyaute le pays depuis près de deux décennies, la décision de l'EAC d'engager une force régionale à l'est de la RDC était déjà une aubaine.Elle lui a en effet permis d'officialiser la présence massive de ses militaires, policiers et autres Imbonerakure, qui s'y meuvent depuis près d'une année dans le cadre d'une traque non officielle des combattants du mouvement rebelle burundais, RED-TABARA, engagé à faire plier le régime burundais en vue des négociations pour des élections libres, inclusives et transparentes au Burundi.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Les autorités burundaises entretiennent et profitent d'une pénurie de tout au grand dam des citoyens.

Voilà qui pollue le climat des affaires au Burundi au vu et au su du chef de l'Etat, Evariste Ndayishimiye. Il avait pourtant promis de mettre de l'ordre dans tous les secteurs de la vie économique. Il avait aussi eu le culot de faire révoquer Spès-Caritas Njebarikanuye (2021), de son poste de Premier vice-présidente du sénat pour violation du prix officiel dans la vente de sucre. Une amende de 2 millions de francs burundais lui a été également infligée à l'époque. Depuis lors, on ne sait pas qui a tapé sur les doigts du général président.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
LU POUR VOUS
LU POUR VOUS

LU POUR VOUS: L'ancien Premier ministre australien s'est secrètement donné cinq ministères supplémentaires lorsqu'il était à la tête du pays

Imaginez un président ou un premier ministre qui, en plus d'être le chef du gouvernement, s'autodéclare ministre de la santé, ministre de l'économie, ministre de l'industrie, des sciences, de l'énergie et des ressources, ministre de l'intérieur et ministre du trésor public (banque centrale ).Maintenant, si on vous demandait où cela est possible, quelle serait votre réponse ?C'est une histoire que la plupart (en particulier les occidentaux) associeraient à l'Afrique.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Précoce bataille pour la prochaine présidentielle: Révérien Ndikuriyo écume déjà monts et vallées

Révérien Ndikuriyo a damé le pion au chef de l'Etat en visitant plus de communes que lui depuis sa prise de fonction présidentielle le 18 juin 2020. Plus qu'un chef de parti, il se pose en chef d'Etat potentiel. En témoignent ses séances de moralisation des jeunes Imbonerakure et plus récemment des Intwari ou femmes affiliées également au parti présidentiel. Dans ses discours, le secrétaire général du parti au pouvoir adopte, fidèle à lui-même, un ton plutôt belliqueux et va-en-guerre. Selon des observateurs avisés, il incarnerait l'aile dure du parti.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

40 magistrats radiés pour corruption: Impuissant face aux «gros corrompus», Evariste Ndayishimiye s'érige en loi, juge et exécuteur contre les «petit corrompus»

De l'avis de nombreux analystes, Evariste Ndayishimiye, magistrat suprême, aurait fait une opération communication en frappant dans le secteur qu'il avait personnellement désigné du doigt comme l'un des plus corrompus. Mais au même moment, il a violé le droit à la défense en anticipant les sanctions sans aucun jugement. Comme un vrai dictateur militaire, il semble affirmer qu'il est « la loi, juge et exécuteur», bref pas mieux que ceux qu'il vient de punir. En cela, son décret témoigne donc de l'Etat de non-droit qu'est devenu le Burundi.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

L'affaire Kira Hospital expose une diplomatie maladroite: Le Burundi est-il dans l'incapacité de payer une facture de 600 francs suisses?

Confiant en ses services de renseignements qui, localement, ne ratent aucun opposant ciblé, le Chef de l'Etat, Evariste Ndayishimiye a missionné son homme de paille, Innocent Museremu, pour piocher sur le dossier à Genève avec l'appui de l'ambassadeur Rénovat Tabu, un autre laudateur zélé du régime CNDD-FDD. Habitué des dédales du milieu suisse pour prester depuis des lustres comme représentant du Burundi auprès de la Mission permanente de l'ONU à Genève, Tabu a décroché son téléphone pour appeler Dominique Liardet, une avocate jugée proche de Swissmed International.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

La BRB change de mains après des années de magouilles, de contrebande et de mensonges sur la valeur réelle du FBU

Plus supporter/financier que militant percutant du parti au pouvoir, Jean Ciza a marqué son passage à la BRB par son caractère maladivement ethniste et ses accointances intéressées avec le défunt Président Pierre Nkurunziza. Du vol organisé des lingots d'or à la gestion chaotique des devises faussement affectées à l'importation des produits stratégiques toujours en mode pénurie (carburant, médicament, etc.)..., Jean Ciza a coopéré avec les as de la contrebande dont le CNDD-FDD est un virtuose inégalé.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Sécurité
Economie

L'histoire risque de se répéter: Comme en 2015, la situation actuelle est explosive au Burundi, dixit le SNR

La goutte d'eau qui fait déborder le vase de l'indignation populaire est la pénurie chronique et structurelle du carburant. Les généraux qui contrôlent le pays d'une main de fer ont accordé un monopole à un seul opérateur, Bashir Taruk, moyennant des dessous de table.Même les militants du CNDD-FDD au pouvoir sont indignés ! « Un seul homme ne peut pas arrêter tout un pays », disent plusieurs voix au CNDD-FDD. Le rapport du SNR est formel : la colère populaire gronde. « Le pays est au bord de l'implosion, un rien peut mettre le feu ».

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Réduction drastique des circonscriptions administratives ou dessein inavoué de tripatouiller les élections de 2025 au Burundi.

Selon des données cohérentes qui commencent à fuiter depuis l'état-major du CNDD-FDD, le passage de 18 à 5 provinces est, hors mis tout autre maquillage démagogique, mû par le souci de noyer les entités historiquement hostiles au CNDD-FDD (opposition) dans le bastion indiscuté du CNDD-FDD. Tout se contera donc dans les 5 provinces en l'occurrence Bujumbura, Buhumuza, Gitega, Burunga et Butanyerera. Difficile, dans ces conditions, de faire la part des choses

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Economie
Gouvernance

Actionnaires de Kira Hospital Suiss Clinic : la République bananière du Burundi veut des preuves physiques

La gestion chaotique du pays, dont la population est chroniquement et structurellement privée d'eau potable, d'électricité, de carburant, de médicaments, d'engrais chimique, etc. en est une suffisante illustration.Et la situation qui prévaut à Kira Hospital Suiss Clinic depuis l'arrestation rocambolesque de son ex-directeur général, Christophe Sahabo, l'illustre aussi à bien des égards.Le docteur Christophe Sahabo, ancien directeur de cet hôpital, a été arrêté sans façon par des agents du service national des renseignements, SNR, et mis au noir.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Armée
Diplomatie

L'armée burundaise prête main forte aux rebelles rwandais pour neutraliser « les nilotiques » à l'est de la RDC

Le Burundi vient donc de couper l'herbe sous les pieds de ses voisins de la région en pactisant avec le camp rebelle. Cette main tendue du mouvement rebelle rwandais va également aggraver les tensions entre Kigali et Gitega, au moment où les relations entre ces deux pays étaient déjà au plus mal depuis près de 7 ans.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Un chef de l'État qui règne sans réellement gouverner: Qui sont ces éléments forts du régime CNDD-FDD qui font peur au président Evariste Ndayishimiye ?

Le chef de l'État n'en revenait pas. Du coup, il a ordonné l'annulation de l'acte de vente des deux maisons et la restitution du ciment. Le lendemain, le gouverneur de Ngozi a tout remis dans l'ordre : deux maisons remises au patrimoine communal ainsi que 800 sacs de ciment volés par l'administrateur.Mais curieusement, la personne indexée, en l'occurrence Pascal Sebigo, administrateur de Kiremba, est resté serein et en poste. Comme pour démontrer sa force face au président de la république cet administrateur corrompu s'en prend aux journalistes et autre bloggeurs.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Burundi/Rwanda : Gitega ronge ses freins pour mettre la main sur les présumés putschistes, ces hommes à abattre

Le régime CNDD-FDD continue à rouler tout le monde dans la farine. Selon des observateurs, la levée des mandats d'arrêt lancés par Gitega contre ses opposants en exil, y compris au Rwanda, est une des conditions sine qua non pour la réouverture des vannes financières envers le Burundi. En mai dernier, le ministre burundais des relations extérieures, Albert Shingiro, a déclaré que le processus de normalisation des relations avec le Rwanda avance normalement et qu'il est à un niveau satisfaisant. Le seul point d'achoppement reste les putschistes du 13 mai

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Politique

Le CNDD-FDD traquera à jamais ses frondeurs : Mohamed Feruzi, canardé dans son dernier retranchement de Mayotte

Tué à la machette par une main inconnue à Mayotte, principale île du département d'outre-mer et de la région d'outre-mer française située dans l'océan indien.Mohamed Feruzi se croyait à l'abri de la machine à tuer du parti qu'il avait pourtant servi avec zèle et dévotion aux premières heures du premier mandat de Pierre Nkuruziza. Ce dernier l'avait en effet catapulté à la tête de la province de Muyinga.A cette époque, en parlant de nombreux corps des militants du mouvement FNL, front national de libération, tués par des agents du Service National des Renseignement.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Sécurité

Corrompus, violents et assassins, des policiers dans le viseur des automobilistes

Au moins 37 policiers ont été victimes « d'accidents de de la route suspects » qui les visent alors qu'ils sont «en plein exercice de leur mission légale partout dans le pays », a déclaré jeudi dans un communiqué le colonel de police Datus Nyandwi, Assistant du ministre chargé de la sécurité publique.Selon l'Assistant du ministre chargé de la sécurité publique, « des accidents de la route suspects visent les policiers en plein exercice de leur mission légale partout dans le pays occasionnant des morts et des blessés parmi ces agents chargés d'appliquer la loi ».

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Lutte contre la corruption à la Ndayishimiye: ramasser ici et là quelques victimes expiatoires sans inquiéter les faucons du régime les plus corrompus

Mais visiblement, de l'avis de nombreux observateurs, en frappant publiquement l'un ou l'autre cadre pris la main dans la poche, le chef de l'Etat burundais fait de la communication plutôt que la traque réelle des cadres de l'administration qui grugent les citoyens et s'enrichissent illicitement de façon démesurée.L'enrichissement illicite est devenu, pour les faucons du régime CNDD-FDD, comme un sport national. Le pauvre conseiller du gouverneur de Rumonge est une victime expiatoire d'un système généralisé et connu de tous.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Justice
La Region

Laurent Bucyibaruta, génocidaire rwandais, écope de deux décennies de taule

Né en 1944, Laurent Bucybaruta était un baron du régime rwandais, un militant remarqué du parti unique, nommé à 29 ans bourgmestre dans son commune d'origine de Musange, puis sous-préfet à Gisenyi (la région natale du président Habyarimana et de sa femme Agathe), préfet de Kibungo, enfin en 1992 préfet de Gikongoro, une région importante du sud du Rwanda où vivaient de nombreux Tutsi, malgré les persécutions et les massacres des décennies passées.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Economie
Economie

Les mendiants chassés, la pauvreté reste: le Burundi ,pays le pauvre de la planète tente de cacher sa misère

Visiblement, l'objectif de Gitega en expulsant tous les mendiants est que tout soit propre particulièrement en cette période estivale propice au mouvement des touristes et autres vacanciers qui vont découvrir Bujumbura, deux ans après l'entrée en fonction du général Evariste Ndayishimiye, président de la République. Du coup, les visiteurs repartiront sans mauvaise image. Les autorités leur auront vendu une image artificielle. Car d'aucuns estiment que la présence massive des mendiants est due à la pauvreté croissante et désormais chronique.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Economie
Economie

Coutumier des discours creux et nuls, Evariste Ndayishimiye demande la dot à l'Occident pour les « cerveaux burundais » qui y excellent

« Le Burundi a financé leur éducation mais ils contribuent au développement des pays riches où ils travaillent ; c'est comme une fille que l'on prend en mariage sans jamais l'avoir doté, nous demandons à l'Occident de nous verser la dot ou de nous les renvoyer », a martelé depuis le Stade Intwari de Bujumbura le chef de l'Etat burundais, dans son discours solennelle du 1er juillet à l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l'indépendance du Burundi.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Sécurité

La machine à tuer reste active sous l'ère Ndayishimiye: plus de 130 assassinats recensés au premier semestre de l'année

Ce tableau de sang et de malheur corrobore celui des ONG des droits de l'homme comme Human Rights Watch qui, en juin dernier, a déclaré que « les services nationaux de renseignement, la police et les membres de la jeunesse du parti au pouvoir au Burundi ont tué, détenu arbitrairement, torturé et harcelé des personnes soupçonnées d'appartenir à des partis d'opposition ou de travailler avec des groupes d'opposition armés ».

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Politique

Droits de l'homme : Le Burundi reste un le théâtre de graves violations de droits humains

Dans une déclaration publiée lundi, l'ONG internationale de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) décrit une situation plus chaotique que jamais. De son point de vue et compte tenu des résultats de ses enquêtes sur terrain, le Burundi poursuit inexorablement sa descente aux enfers sur le terrain des droits de l'homme sur fond de refus obstiné des autorités d'ouvrir la porte au rapporteur spécial de l'ONU.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Justice
Justice

La Cour de l'EAC rend justice aux Burundais qui subissent des injustices de la part de leur pays: l'Etat burundais est jugé coupable d'avoir ordonné de saisie des marchandises à la frontière rwandaise.

Les commerçants, propriétaires des cargaisons saisies, ont saisi à leur tour la Cour de l'EAC et cette dernière vient de leur donner raison, près de six ans après. Au bout d'un marathon judiciaire mémorable, la Cour a jugée que « la saisie irrégulière des marchandises achetées en Tanzanie et se trouvant en transit sur le sol Burundais vers l'Ouganda », constitue une « confiscation irrégulière » et est « une décision illégale qui viole les lois du pays , le traité établissant la communauté de l'Afrique de l'Est ainsi que protocole sur le marché commun....»

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Politique

Les Burundais démarrent l'an 3 de l'ère Ndayishimiye dans une misère indicible doublée de violation de tous les droits humains, dixit le CNL

L'Etat de droit reste un vœu pieux tandis que le respect des droits de la personne humaines et les libertés fondamentales sont loin d'être une réalité.A l'instar de plusieurs défenseurs des droits humains ayant braqué leurs projecteurs sur le terrain burundais au cours des deux dernières années, le parti CNL note aussi « la persistance des cas d'arrestations suivies des emprisonnements arbitraires, des disparitions forcées...le verrouillage de l'espace politique »

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Réfugiés
Afrique

Une application, parfois biaisée, des conventions sur les réfugiés dans la sous-région

« Au Rwanda, en Ouganda et en RDC, les réfugiés ont la liberté de circuler et de s'installer dans des localités de leurs choix. Cette liberté implique cependant l'obligation de se prendre en charge alors que dans les camps, les besoins de première nécessité des réfugiés, comme le logement, la nourriture, la santé, sont relativement couverts par le HCR et ses partenaires », rapporte ACAT.Par contre, poursuit cette Organisation, en Tanzanie et au Kenya, « les réfugiés doivent rester dans les camps et n'ont pas le droit de circuler librement ».

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Economie

Pressé par le régime CNDD-FDD, le PAM achète des produits vivriers à ANAGESSA , une agence étatique controversée, pour 10 milliards de FBU

Dans une correspondance adressée au représentant du PAM à Bujumbura, le ministre Déo Guide Rurema lui a transmis « les quantités des produits vivriers déjà collectés par l'ANAGESSA à travers tout le pays » tout en lui demandant de « procéder par la même occasion au paiement des produits commandés ». Selon une source bien informée, le PAM s'apprête à débourser dix milliards de francs burundais pour cette collecte. D'aucun affirment qu'il s'agit d'un vol organisé. Car au bout du processus, ces vivres reviendront aux paysans (producteurs) sous forme d'assistance alimentair

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Gouvernance

En deux ans de règne, le général Evariste Ndayishimiye aura brillé par de beaux discours...sans actes concrets

La gouvernance au Burundi n'a jamais été en piteux état que sous le régime du CNDD-FDD, et semble se détériorer sous le pouvoir d'Evariste Ndayishimiye. Si la dictature reste le pire des système de gouvernance, il n'y a pire qu'un dictateur faible, incapable d'imposer sa vision. Ndayishimiye semble être ce genre de dictateur faible qui se cache derrière de beaux discours, et qui, face a l'impuissance d'imposer sa vision et projets s'en prend aux maillons les plus faibles de la toile chaotique qui a englouti le pays.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Malgré les sanctions, l'UE a porté à bout de bras le Burundi de 2015 à 2021 : plus de 900 millions d'euros de dons

En dépit des sanctions économiques prises en 2016 contre ce pays, malgré les joutes injurieuses et éhontées débitées à longueur de journaux par l'ancien porte-parole du parti présidentiel, (Gélase Ndabirabe), l'Union européenne a été le premier partenaire du Burundi au chapitre des dons. L'UE a en effet décaissé, entre 2015 et 2021, plus de 900 millions d'euros. Soit 33% des dons amassés par le pays auprès de ses partenaires bi et multilatéraux au cours de cette période. L'annonce a été faite le 10 juin dernier par l'ambassadeur Claude Bauchu, délégué de l'UE à Bujumbura

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Economie
Economie

Sous-payé par les autorités, le café n'attire plus les producteurs en milieu rural

« Les services de l'Etat représentés par l'Office de développement du Café nous exploitent. Ils nous vendent notre récolte à un prix dérisoire et le paiement nous arrive très tard. Les commerçants nous paient directement en échange de notre récolte », susurre un caféiculteur de Kayanza sous signe d'anonymat. Ainsi, non content de céder la cerise à vil prix, les producteurs tournent le dos aux stations classiques de lavage au profit des commerçants ordinaire qui paient du cash et immédiatement.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Justice
Gouvernance

Evariste Ndayishimiye a fait fi de la loi en inventant un nouveau crime : « déstabiliser l'économie nationale »

Depuis qu'il est aux commandes du pays, plusieurs têtes sont tombées, d'autres jetées en pâtures publiques pour « déstabilisation » de l'économie nationale.La dernière victime en date est l'ex-directeur général de Kira Hospital Suisse Clinique, Christophe Sahabo, arrêté nuitamment il y a près de deux mois et conduit sans façon au cachot du sinistre Service des Renseignements burundais avant d'être transféré à la prison centrale de Mpimba, 45 jours après.Il est notamment accusé de déstabiliser l'économie nationale.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Transparence du budget public : Les oligarques du régime burundais s'en font plein les poches en toute discrétion

Alors qu'il était l'invité de cette chambre du Parlement, un député très culotté à daigné demander à Domitien Ndihokubwayo, d'expliquer pourquoi rien n'est mentionné sur la ligne budgétaire consacrée aux fonds générés par des militaires engagés dans des opérations de maintien de la paix. A la grande surprise de l'assistance, la réponse ministérielle fut aussi évasive que honteuse. « Pour un enfant bien éduqué à la burundaise, il est indélicat de dire ce que l'on a mangé, je ne vais donc pas tout vous dire ici ; d'ailleurs ce n'est pas bon de tout dire à n'importe qui ...»

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Génocide
Politique

Vérité/Réconciliation : La CVR intègre en son sein Sadiki Kajandi, présumé génocidaire des Tutsis à Mutaho

L'intégration de Sadiki Kajandi au sein de la CVR pose problème ; dans la mesure où il est explicitement cité parmi ceux qui ont activement participé aux massacres programmés des tutsis dans la commune de Mutaho, province de Gitega, en 1993.Son nom apparait en tout cas noir sur blanc sur le rapport de la Commission d'enquête de l'ONU publié en 1996. Ce rapport historique est le seul document de l'ONU qui reconnaît le génocide planifié et perpétré par le FRODEBU contre les Tutsis du Burundi depuis le 21 octobre 1993.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Les rivalités entre faucons du parti présidentiel montent d'un cran à Bubanza: Pascal Nyabenda humilié par le secrétaire communal du parti au pouvoir

Au cœur de cette humiliation et discorde fratricide entre co-militants se trouve d'un côté Pascal Nyabenda, vice-gouverneur de la Banque centrale et ancien président de l'Assemblée Nationale et fervent défenseur du 3ème mandat ravageur de Pierre Nkurunziza. De l'autre côté, le secrétaire communal (Mpanda) du parti CNDD-FDD, Evariste Ndayishimiye. Les deux faucons du parti de l'aigle se sont déclarés une guerre sans merci par partisans interposés. Mais sur l'échelle du rapport de force, la balance pèse nettement du côté du secrétaire communal du parti.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Diplomatie

Incapable de dépolluer le système CNDD-FDD, le président burundais s'attelle à peaufiner son image d'un général plutôt « ouvert au monde ».

Assassinats ciblés, enlèvements, torture, corruption aggravée....Comme sous l'ère Nkurunziza, le Burundi est le théâtre de graves violations des droits de l'homme. Le monde entier ne le sait que trop. Le pays ne connaît aucune embellie. Les occidentaux bernés par ce ripolinage d'un président voyageur se laissent berner à dessein, dans le souci de privilégier leurs propres intérêts, lassés d'attendre à jamais la restauration d'un Etat de droit qu'ils appelaient de tous leurs vœux en 2015.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
sport
Economie

Le Burundi loue un stade étranger pour 10 milles dollars malgré une vingtaine de stades érigés en 17 ans par le régime CNDD-FDD.

Dans le domaine footballistique, la Fédération internationale de football (FIFA) avait déjà signifié aux autorités burundaises qu'aucun de ses stades n'a le niveau requis pour abriter un match international.Il sied de rappeler que selon la liste des stades agréés par la FIFA le Burundi est le seul pays de la Communauté d'Afrique de l'est (CAE) à figurer sur la ligne rouge.Ainsi, au lieu de se laisser happer par la folle envie de construire beaucoup de stades hors-normes, le président Pierre Nkurunziza aurait dû sans doute ériger au moins un stade de rang international.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Gouvernance

Affaire Christophe Sahabo : L'avocat de la défense tance le régime du général Ndayishimiye

En écrouant à la prison de Mpimba le docteur Christophe Sahabo, ex-directeur général de Kira Hospital, en procédant vaille que vaille à son remplacement ainsi qu'à celui du président du Conseil d'Administration, le président burundais croyait clôturer le dossier à sa manière. Il oubliait que dans le monde d'aujourd'hui, lorsque vous pensez tenir votre peuple dans l'ignorance de réalités qui le concernent, d'autres se chargent de les lui révéler, souvent sous un angle déplaisant.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Gouvernance

HRW lève encore le voile sur l'horreur au Burundi : le sang d'opposants coule à flot.

« Les services nationaux de renseignement, la police et les membres de la jeunesse du parti au pouvoir au Burundi ont tué, détenu arbitrairement, torturé et harcelé des personnes soupçonnées d'appartenir à des partis d'opposition ou de travailler avec des groupes d'opposition armés », a déclaré Human Rights Watch.Entre octobre 2021 et avril 2022, Human Rights Watch affirme avoir interrogé plus de 30 personnes, dont des victimes et des témoins de violations, des membres des familles, des représentants des partis d'opposition et des défenseurs des droits humains burundais.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Justice

Après plus de 45 jours dans les mains des Services Secrets Burundi, le président Ndayishimiye décide enfin de transférer Dr Christophe SAHABO à Mpimba

Verbalement et arbitrairement condamné par le président de la république qui est Magistrat Suprême, le Dr Christophe Sahabo était donc déjà fixé sur son sort. Car la volonté du chef de l'Etat vaut un ordre dans un pays de non-droit qu'est le Burundi. Pourtant, le général Evariste Ndayishimiye n'a trouvé aucune anomalie dans le fait que le prévenu ait passé un mois et demi dans les griffes du SNR alors que la loi fixe un délai maximal de 14 jours de garde à vue dans les enceinte du sinistre SNR.. Il s'est empressé à donner le verdict en lieu et place de la justice.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Gouvernance

Exit la laïcité de l'Etat burundais : Les generaux veulent contrôler les églises et l'athéisme est banni

Et comme pour tout corser, le régime CNDD-FDD qui tient les manettes de l'Etat prévoit, dans la nouvelle loi, une disposition qui « autorise les pouvoirs publics d'organiser les élections lorsque les organes dirigeants des confessions religieuses refusent d'organiser les élections à la fin de leur mandaté». Voilà qui politise officiellement les églises locales au Burundi.Enfin, pour boucler la boucle, le gouvernement interdit à quiconque de prêcher l'athéisme. Or, au sens large, l'athéisme est ml'absence ou le refus de toute croyance en quelque divinité que ce soit.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Gouvernance

De la pénurie de tout aux rebelles qui reprennent du poil de la bête, le président burundais joue cartes sur table.

Après deux ans au pouvoir, le chef de l'Etat burundais, Evariste Ndayishimiye, se rend à l'évidence et reconnaît, contrairement à son prédécesseur Pierre Nkurunziza, que le pays dont il tient les manettes est en piteux état : Il l'a reconnu publiquement et officiellement lors d'un entretien marathon avec des dizaines de journalistes issus des médias publics et privés.Alors que ses ménestrels tentaient encore de justifier la désormais structurelle pénurie de carburant par la guerre en Ukraine, Evariste Ndayishimiye a déclaré que le problème est plutôt endogène.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Armée
Politique

L'Armée burundaise déplumée en Somalie : Pas de deuil national ni drapeaux en berne à Bujumbura.

S'il est indécent de gloser sur une telle horreur, il est encore plus révoltant de constater le peu de compassion dont a fait montre le gouvernement vis-à-vis des familles des victimes. Pas le moindre jour de deuil national déclaré. Aucune décision de mettre les drapeaux en berne en signe de deuil pour ces vaillants héros fauchés sur le champ de bataille. Le gouvernement les traite comme de la vraie chair à canon. Dans sa première conférence de presse organisée à son Palais de Bujumbura le 10 mai, le Chef de l'Etat n'y a même pas fait allusion.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Gouvernance

Cankuzo : Ndirakobuca alerte le gouvernement sur un îlot burundais de 300 hectares qui glisse vers la Tanzanie

Cela rappelle le cas de la localité de Sabanerwa sur la frontière entre le Rwanda et le Burundi. En 2007, un conflit a surgi entre Bujumbura et Kigali après que la rivière Kanyaru dont les deux pays sont riverains ait changé aussi de lit en traçant un autre cours d'eau avec une autre trajectoire. Cela avait provoqué une perte énorme pour les cultivateurs de part et d'autres dans les marais de la kanyaru.pour pouvoir accéder à Sabanegwa où se trouvent leurs champs, les Burundais ont dû boucher cette nouvelle voie et les Rwandais n'ont pas tardé à détruire ces barrages.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Justice

Propriétés foncières au Burundi : Le Chef de l'Etat dégaine l'arme de l'expropriation des tutsis déplacés internes chassés de leurs terres à coups de machettes et de gourdins depuis le génocide de 1993

En se posant comme le Stakhanov des temps modernes qui veut décupler la production agricole en ratissant large l'univers des terres arables, Evariste Ndayishimiye dissimule une maligne et vénéneuse stratégie de son parti, le CNDD-FDD, de chosifier les membres de la communauté ethnique tutsie en les dépossédant de leurs terres, leur racine, leur patrie. Car les terres inexploitées appartiennent aux bras cassés dont il est question dans son discours. Une bonne frange d'entre eux sont des déplacés internes, chassés de leurs terres à coups de machettes et de gourdins en 1993.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Afrique
Sécurité

Le regime de Gitega sort finalement du silence assourdissant face à ses militaires carbonisés en Somalie

Avec près de 5000 hommes, le Burundi est le deuxième pays contributeur de troupes de l'ATMIS dont les effectifs représentent près de 20 000 militaires, policiers et civils, issus de pays africains. ATMIS a formellement remplacé la force de maintien de la paix africaine en Somalie (Amisom) avec un mandat, prolongé fin mars dernier par le Conseil de sécurité des Nations unies, jusqu'à fin 2024 pour stabiliser le pays face à l'insurrection islamiste Shebab.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
La Region
La Region

Inaptes au combat et acculés par le feu, deux Imbonerakure se rendent à l'armée congolaise, les mains en l'air et exposent la présence de l'armée burundaise sur le sol congolais

Au moment où l'armée burundaise enterre en catimini ses victimes de cette bataille non-officielle, Claude et Désiré ont voulu lever un coin de voile sur une cruelle réalité dont le président Burundi ne fait jamais mention dans ses discours : la présence à l'est de la RDC des militaires burundais et des jeunes Imbonerakure pour traquer des combattants de RED-TABARA.Officiellement, le Burundi balaie toujours d'un revers la main les allégations d'une présence de ses militaires en terre congolaise.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Justice

Sous le régime Ndayishimiye, les coupables présumés de malversations ne se valent pas : le cas du Dr SAHABO l'illustre à souhait.

Deux cas de hutus hyper corrompus illustrent la main légère du général Ndayishimiye contre les hutus, corrompus et détourneurs de haut vol : Ancien cadre du ministère des finances, Christian Kwizera a été surpris avec une cagnotte de 6 milliards de francs burundais en transit sur le compte d'une concubine. Il a été limogé puis recasé dans un autre poste par le Chef de l'Etat. Il se la coule douce aujourd'hui. Le dossier est oublié.L'autre cas emblématique est celui de l'ancien ministre de l'énergie, Côme Manirakiza.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Gouvernance

Le Président burundais officialise des Imbonerakure et consorts comme « une Force de réserve et d'appui, FRAD »

Malgré ses ravages et exactions/exécutions, son prédécesseur Pierre Nkurunziza n'a pas pu franchir un tel Rubicon. Aujourd'hui, le tour est joué. Evariste Ndayishimiye vient de clouer le bec à tous ceux qui s'étonnaient encore des exactions multiples et multiformes des Imbonerakure, officiellement qualifiés de Milice par l'ONU en raison de graves crimes dont ils sont comptables depuis 2015 et même avant.Même les députés issus du CNDD-FDD n'y ont vu que du feu. En témoignent ces questions qui fusaient de partout en séance plénière.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Gouvernance

Erection d'un Palais présidentiel à Gitega : Les salariés de l'Etat refusent de se laisser sucer

Comme chaque appel présidentiel vaut un ordre, les ministres ont relayé le message du chef de l'Etat auprès des cadres et agents sous leurs ordres.Résultat, les salariés ont le blues. En particulier au ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida où la ministre a demandé à chaque membre du personnel à céder tout le salaire du mois d'avril pour ce vaste chantier présidentiel.Selon des sources concordantes, les salariés ont refusé d'imiter le chef de l'Etat, arguant que le numéro un burundais ne vit pas de son salaire mais dispose de plusieurs autres sources

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Justice

L'absurdité de la tyrannie : Un artiste burundais est emprisonné pour une vidéo satirique réalisée pour promouvoir son concert

Cette fois-ci, il s'est fait passer pour un clergé catholique pour promouvoir un concert qu'il allait donner autour des vacances de Pâques. Le bras répressif de la police burundaise l'a très vite appréhendé pour avoir offensé les âmes sensibles de l'église catholique.‍L'arrestation de cet artiste est un exemple clair de jusqu'où dans le gouffre tyrannique le régime burundais s'est plongé. Des actes anodins qui ne violent aucune loi sont sévèrement punis pour la simple raison qu'ils sont jugés offensants.‍

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Justice

Une arrestation qui trahit le discours du président Evariste Ndayishimiye: Près d'un mois au noir, Dr Christophe Sahabo n'a pas encore vu un juge.

Le président Evariste Ndayishimiye a l'habitude de blâmer les juges pour tous les maux et pratiques tyranniques qui ont englouti le Burundi. A qui s'en prendra-t-il désormais pour la mise au noir du Dr Christophe Sahabo, arrêté il y a près d'un mois par les services secrets burundais ? Ces services sont sous son contrôle direct, ils dépendent et sont gérés par le bureau du président. Détenu jusqu'ici au secret et dans des conditions horribles dont seul le SNR burundais est capable, Dr Christophe Sahabo n'a été aperçu ni par ses avocats ni par aucun membre de sa famille

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Gouvernance

Au Burundi, la grâce présidentielle n'engage que ceux qui y croient : aucun détenu bénéficiaire depuis janvier

Selon des observateurs, il y a un fossé abyssal entre le président et ses collaborateurs qui, en principe devraient exécuter ses ordres dans l'immédiat. C'est le comble d'une gouvernance dont le double ressort se décline en tyrannie et concussion. Le chef de l'Etat est au courant de ce piétinement mais n'en pipe mot. Dans ces conditions, il est difficile de déceler le véritable centre décisionnel d'un tel régime né et grandi dans le bouillon de la rébellion structurelle. Pour rappel, les prisons burundaises sont bondées comme un œuf depuis des années.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Economie

Ndayishimiye poursuit sa guerre des tranchées contre les salariés des entreprises publiques: Exit les avantages alloués aux retraités de la REGIDESO.

La présidence burundaise justifie cette décision par son souci de réduire les «disparités en rapport aux indemnités de fin de carrière». Mais dans la mesure où une bonne frange de cadres et agents de la REGIDESO en fin de carrière sont issus de la composante ethnique tutsie, d'aucuns disent que l'intention inavouée du chef de l'Etat est de leur préparer une piteuse fin de vie, marquée par la faim qui, elle-même, augure pour eux une fin tragique. Comme quoi l'esprit du maquis et de l'aversion ethnique n'a jamais quitté les faucons du CNDD-FDD

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Politique

Puni de sa bonté : Un citoyen burundais traqué par le Service National de Renseignement pour son élan de solidarité envers l'Ukraine

Le régime dictatorial de Gitega se serait senti humilié par la bonté de cet ancien refugiée, d'abord parce que le Burundi n'a ni condamné l'agression ukrainienne ni affiché la moindre compassion envers des millions des citoyens jetés de but en blanc sur la voie de l'exil ; ensuite et surtout parce que le 7 avril dernier, le Burundi a dit « non » lors du vote sur la décision de l'Assemblée générale de l'ONU, qui suspend la Russie de son siège au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en raison de son invasion de l'Ukraine.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Diabolisé et étouffé par le parti présidentiel, le CNL crée l'événement, mobilise les femmes pour résister et exister.

Pour l'occasion, Agathon Rwasa a stratégiquement placé cette journée sous un thème hautement évocateur : « Femmes Inyankamugayo, luttons sans cesse pour nos droits, le développement de notre parti CNL et de notre mère patrie ».Si cette fête des femmes politiques encore fidèles à Agathon Rwasa leur a permis de se trémousser et de s'adonner aux yo-yo et autres chants politiquement colorés et endiablés, elle fut surtout une excellente occasion, pour l'opposant, de décrocher des flèches acérées et toxiques contre le régime CNDD-FDD qui opprime les citoyens.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

La pénurie structurelle de carburant profite aux cocktail Policiers/Imbonerakure

Cette pénurie de carburant, devenue structurelle, semble profiter aux policiers et leurs adjuvants non-officiels, les Imbonerakure. Les policiers chargés d'assurer l'ordre à la pompe sont eux-mêmes armés de bidons et de kalachnikovs et se font servir en premier lieu quitte à revendre le fuel à un prix hors portée ; plus de 5000 Fbu, le litre.Les Imbonerakure restent à l'affût pour cacher les bidons remplis d'essence ou de mazout. Cette pénurie de carburant, comme le désordre y afférent est donc artificielle.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Gouvernance

Ndayishimiye chouchouté par le Pape, Ndabirabe autoproclamé féticheur, Bunyoni oint archi-bishop, ....le Burundi est littéralement imbibé de la crème CNDD-FDD

Ainsi, le tour est joué. Nul besoin de sonder une boule de cristal pour comprendre la stratégie à tridimensionnelle du régime. Pour le moment, les dés sont pipés pour les millions de Burundais qui espéraient encore trouver la moindre faille qui leur permettrait d'échapper à l'emprise du CNDD-FDD qui mine le pays à tout point de vue depuis près de vingt ans.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Kira Hospital Suisse Clinic : l'arrestation du Docteur Christophe Sahabo par le SNR illustre la toxique pollution du climat des affaires au Burundi

Il y a d'autres obervateurs qui disent que le régime de Gitega veut mettre la main sur le seul hôpital moderne du pays et le seul hôpital qui génère suffisamment de revenus pour attirer la convoitise des faucons du régime. D'autres suggèrent même qu'Evariste Ndayishimiye estime que la clinique appartiendrait en partie ou en totalité à son prédécesseur, feu Pierre Nkurunziza.Ces derniers jours, il a été noté que Ndayishimiye est entrain de défaire tous les grands projets initiés par son prédécesseur.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Les dessous de tête-à-tête Ndayishimiye/Pape François : la montée effrénée du protestantisme au Burundi

Selon des statistiques dont le Pape est personnellement au courant, la population burundaise de l'Eglise Protestante est passée de 5% en 1990 à 21,6% en 2020, pendant que la proportion de l'Eglise Catholique est passée de 80% à 61% entre 1990 et 2020.La courbe va décidément decrescendo pour les catholiques et Vatican s'en émeut.Il sied de rappeler, à toutes fins utiles, que le Pape Jean Paul II a effectué une visite au Burundi en 1990. C'est la dernière visite si haute autorité ecclésiastique catholique au Burundi.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Détournement des fonds de la Banque Mondiale destinés à la lutte contre la Covid-19 : Le régime CNDD-FDD veut payer des imbonerakure au dépens du personnel soignant

Apparemment, chaque membre du Comité de riposte contre la Covid-19, présidé par le Ministre de l'Intérieur Gervais Ndirakobuca, le super ministre devenu propriétaire de tous les dossiers, a toujours eu ses 300.000 Fbu à chaque réunion. Mais que ce soit à l'échelle nationale, provinciale ou du district sanitaire, ceux qui ont casqué pour assister les malades nuits et jours n'ont rien eu. Chacun avait pourtant droit à une modique prime de 200.000 Fbu. Sur l'ordre d'on ne sait quel cacique du régime, les premiers bénéficiaires sont des responsables provinciaux du CNDD-FDD.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Le Président burundais siphonne le trésor public pour financer des déplacements de son fils à l'étranger

Pourtant, son fils n'a aucune fonction officielle au sein de l'appareil de l'Etat. Sa présence dans la délégation du chef de l'Etat en mission officielle à l'étranger est une insulte aux citoyens, contribuables, qui casquent pour financer ces déplacements et prendre en charge les différentes délégations.Alors que le chef de l'Etat s'active pour fermer les vannes financières des autres (motos-taxis, vélos tricycles, commerçants de rues, conseils d'administrations des entreprises publiques/parapubliques....), il se ménage des passe-droits insoutenables pour sa famille

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Economie

La chasse aux gueux se poursuit à Bujumbura : de petits commençants de rue sommés de plier bagages

Visiblement, du haut de leurs matelas de billets honteusement pillés au trésor public ou indûment amassés à la sueur du contribuable Lambda, les grosses pointures du régime CNDD-FDD tutoient la misère, se moquent de ceux qui tirent le diable par la queue et font tout pour les mettre à l'écart comme des sous-hommes. Alors que les autorités burundaises s'époumonent à longueur de journées pour vanter la présumée bonne image d'un pays pris en otage par le CNDD-FDD depuis près de deux décennies, d'autres organismes alertent sur la situation économique désastreuse

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Jeunesse
Economie

Daniel Gélase Ndabirabe, président de l'assemblée nationale taxe d'origine diabolique les taxis-motos, vélos et tuk-tuk récemment bannis du centre ville de Bujumbura

«Oui, ces motos appartiennent à des gens qui visitent l'univers diabolique souterrain pour acquérir des richesses inouïes, nous avons un témoignage d'une femme qui en avait 300 et qui a abandonné ce deal diabolique après avoir reçu Jésus-Christ comme Sauveur», a déclaré le président de l'assemblée nationale dans un vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. «Vous pouvez bruler toutes ces motos aujourd'hui, le lendemain elle a en plus de 300 », a-t-il ajouté. Selon Daniel Gélase Ndabirabe, certains conducteurs ou vendeurs de motos sont des sortes de revenants

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Transparence budgétaire : le régime CNDD-FDD entretient un flou artistique

Sous des airs patriotiques, cette décision en cache d'autres, moins glorieuses pour un gouvernement qui se dit responsable et travailleurs. Et ce sont ces dangereuses décisions prises à l'insu du contribuable qui anémie l'économie du pays.C'est notamment cette autorisation que le ministre des finances a récemment donnée à la Régie de production et de commercialisation de l'eau et de l'électricité, REGIDESO, de s'approvisionner en matériels électriques et hydrauliques sans aucun respect de la loi sur les marchés publics.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Politique

Les décisions rabat-joie se télescopent, sous l'ère Ndayishimiye : Exit primes de bilan et autres gratifications dans les entreprises avec actions de l'Etat

Selon de nombreux observateurs, le régime CNDD-FDD s'use à régler des comptes de façon ciblée au lieu de penser son développement intégral comme promis lors de la campagne électorale. Aux yeux de l'opinion, le front sur lequel il est le plus ardemment attendu est notamment en rapport avec la lutte contre la corruption et les malversations économiques : ces deux fléaux doivent être jugulés pour pouvoir remettre le pays sur les rails du progrès.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Rompu au tripatouillage électoral, le CNDD-FDD ourdit un autre hold-up pour les législatives de 2025, dixit le CNL

Et le CNL de se demander si cette communication est une « manœuvre de préparer l'opinion pour les échéances électorales prochaines 2025-2027» ou une « conséquence du bricolage des élections de 2020 par le CNDD-FDD». «Visiblement le parti au pouvoir reconnaît l'enracinement et la popularité du parti CNL». Quoi qu'il en soit, la fraude électorale est consubstantielle au CNDD-FDD et le CNL estime que le chaos artistique qui prévaut dans tous les aspects de la vie du Burundi ne devrait mener qu'à la déchéance du régime CNDD-FDD si cela dépendait uniquement des électeurs.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

La machine a calé : Impossible accès au passeport ou autres documents de voyage Burundais

Selon des observateurs avisés, la machine a grippé depuis que le chef de l'Etat, Evariste Ndayishimiye, a suspendu le contrat d'une société indienne qui avait gagné ce marché sous la couverture du général Alain Guillaume Bunyoni, grand gagnant de la quasi-totalité des marchés dorés sous le régime CNDD-FDD.Le mystère reste encore épais, là comme ailleurs.Nos collègues de la Radio Inzamba, parlent du calvaire des demandeurs de documents de voyage à la Police de l’air, des frontières et des étrangers, PAFE.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Politique

Près de deux ans au pouvoir, le Président burundais veut «rectifier le tir pour engager le pays sur la voie du développement»

Dans tous les cas, après la retraite globale de Gitega, c'est le train-train de la vie quotidienne qui reprend. Tant et si bien que les conseils que le Chef de l'Etat a adressés à ceux qu'il a mis en avant pour booster l'économie du pays resteront lettre morte.Le pillage de ce qui reste de l'économie se poursuivra sans vergogne, l'arrogance de la minorité aisée qui se sert dans la caisse commune également. Parallèlement, la répression des opposants réels ou supposés ne fléchira pas pour autant.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

L'ADN faucons du régime CNDD-FDD est létale par essence ; dernière illustration: chasse de taxis-motos et consort...révocation d'un juteux contrat minier

Tout en barrant la route aux motos, vélos et tricycles, le Chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye vient de révoquer le permis d'exploitation du minerai de nickel et autres minerais associés dans le périmètre de Musongati. L'entreprise BMM International qui avait eu ce permis en 2014 grâce à l'aval de l'ancien Président Pierre Nkurunziza doit déguerpir sans autre forme de procès. Sur papier, le permis avait pourtant une validité de 25 ans. Mais une signature en vaut une autre; BMM International doit savoir que le signataire a changé de mains

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Politique

PARCEM et l'OLUCOME butent sur l'aveuglément de l'aile dure du régime : Une conférence interrompue manu militari

Ainsi, à peine rentré du Luxembourg après sept ans d'exil , le militant anti-corruption, Gabriel Rufyiri, aura eu l'occasion de réaliser à quel point le Burundi reste encore un Etat policier, à mille lieu du pays de cocagne que lui a vanté le président burundais, Evariste Ndayishimiye, lors de son récent séjour à Bruxelles.Evariste Ndayishimiye vit un autre monde et préside un autre pays de rêve que ne connaissent pas encore les Burundais, englué dans les vicissitudes d'un Etat policier.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Les dessous du débarquage de BMM du terroir de Musongati ou le contrat de la honte au Burundi

Bien que le contrat est retiré de BMM pour être cédé à une autre société, le ver reste dans le fruit. Car la gangrène de corruption et de l'attrait du gain illicite est systémique pour le régime CNDD-FDD. Selon des observateurs avisés, les Burundais ne devraient pas jubiler à outrance, ni s'exclamer outre mesure. Dans un contexte de mal gouvernance, les minerais et les matières premières ne riment pas forcément avec richesses nationales. Mais un bon leadership, une bonne vision de développement, de respect des droits humains mènent immanquablement au développement.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Sécurité

Droits des femmes: Avec plus de 150 femmes tuées depuis qu'il est là, le général Ndayishimiye brasse du vent

Rien ne garantit donc aujourd'hui la paix et la sécurité physique des Burundaises. Car, selon des défenseurs des droits humains, la garantie d'un environnement sûr pour les femmes suppose une protection spéciale pour elles. Les droits des femmes sont particulièrement garantis dans un Etat de droit et les mesures appliquées conformément à la loi et destinées à protéger les droits et la condition particulière des femmes, surtout des femmes enceintes et des mères d'enfants en bas âge, ne sont pas réputées être des mesures discriminatoires.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Attendu comme président rassembleur, le général Evariste Ndayishimiye surprend: Il rapatrie les «siens» et maudit les «autres»

Vis-à-vis du sort des opposants en exile, le Président burundais, Evariste Ndayishimiye n'y va pas par le dos de la cuillère : seuls les hutus qui se sont gourés en prenant la voie de l'exile au plus fort de la répression programmée du président défunt, Pierre Nkurunziza peuvent regagner leurs pénates et rentrer au bercail.Foncièrement manichéen dans sa conception non officielle de la société burundaise, le chef de l'Etat estime qu'il y a de bons et de mauvais opposants à l'extérieur. Du coup, il a pris l'option de rassembler les siens pour les ramener dans son giron.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Politique

Qu'il soit à la tête du Sénat ou du parti, Révérien Ndikuriyo reste toujours l'idéologue du sang

Pour prouver au monde que son goût du sang est toujours intact plus de 5 ans après, Révérien Ndikuriyo, aujourd'hui à la tête du parti présidentiel, vient de récidiver, déculottant, cette fois, son idéologie assassine ou plutôt celle du parti CNDD-FDD dont il est l'un des initiateurs. « Je dois vous dire une chose, si vous trouver quelqu'un qui veut troubler la paix (opposant dans le langage du parti), il faut l'éliminer tout de suite » a-t-il déclaré en pleine séance de prière organisée par le parti CNDD-FDD au sein de la Permanence du même parti à Bujumbura.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Jeunesse
Economie

Bannis du centre-ville de Bujumbura, les conducteurs de taxis-motos, vélos et tuk-tuk s'en remettent au Premier Ministre pour suspendre la décision assassine

Aux yeux des observateurs, deux constats majeurs surgissent de cette ultime tentative de freiner une nième mesure controversée, unilatéralement prise par le ministre Gervais Ndirakobuca.D'une part, il s'agirait, pour le gouvernement, d'une maligne stratégie de se tirer d'affaire en rétrogradant via la suspension d'une décision fort contestée. Le gouvernement serait, dans cette hypothèse, l'initiateur et même rédacteur d'une requête lui adressée.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Gouvernance

Cacophonie au ministère du Commerce : La ministre bute sur l'insolence d'une commission téléguidée qui se fout de ses décisions

La pomme de la discorde n'étant que la hausse du prix du transport suite à la hausse de celui du carburant, à la pompe.En effet, le 1er février 2022, une commission mixte chargée de réviser le prix du transport en commun a fait grimper le prix de 25%. Le lendemain, la ministre a annulée cette décision, arguant que « la mesure prise par la dite commission n'avait aucune base légale ».Le surlendemain, la commission s'est réunie une fois de plus pour déclarer, cette fois-là, que la ministre du commerce, autorité hiérarchique sous d'autres cieux, était à côté de la plaque.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Qui sont ces hommes devenus plus forts que l'Etat?: Aimé Emmanuel Nibigira, un quidam, fait suer les oligarques du régime CNDD-FDD

Y a-t-il une 3ème force parallèle qui émerge pour téléguider de tels dossiers? Dans tous les cas, les menaces d'assassinat qui, fin 2021, ont pesé sur le journaliste de la TRNB Pascal Butoyi pour ses nombreux reportages sur le terrain de la discorde à Gasekebuye laissent penser qu'il y anguille sous roche, une force obscure sur laquelle s'appuie Emmanuel Nibigira pour défier les ordres des autorités. Cette force derrière monsieur Nibigira est sans doute très forte pour peser contre celle du super ministre Ndirakobuca.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Le Burundi devient la plaque tournante du trafic de drogues et de blanchiment d'argent

En fait, depuis sa première déclaration officielle, la banque BCB semble s'être tue sur le sujet. La banque ne semble pas avoir recruté d'avocats pour tenter de défendre et récupérer son argent. Le seul accusé devant les tribunaux kenyans à ce stade semble être le courrier, M Kemboi. En revanche, la Haute Cour du Kenya était tellement convaincue que cet argent était blanchi qu'elle a décidé de geler les 238 millions de shillings dont la banque BCB revendique la propriété.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Corruption
Economie

Les oligarques du CNDD-FDD créent une forteresse pour les super riches: Les pauvres sur motos, tricycles et autres vélos bannis du centre ville de Bujumbura

Selon des observateurs, le véritable initiateur de cette décision n'est autre que le premier ministre Alain Guillaume Bunyoni.Propriétaire de nombreux bus de transport et non content de n'avoir pas pu décrocher une sensible révision à la hausse du prix du ticket de transport (cf. bras de fer entre la ministre du commerce et ses deux DG dont le fameux Albert Maniratanga), Bunyoni a pioché sur ce terrain et en voilà le résultat.‍

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Economie

Les appuis budgétaires de l'UE viennent à point nommé : Le PIB du Burundi est le dernier du classement mondial, 269 dollars/an.

Ce verdict est sans appel et il tranche avec l'autoglorification/satisfaction d'une poignée d'oligarques militaro-civiles qui, du haut de leurs biens incommensurables et illicitement amassés, tutoient la misère, et le pays dont ils devraient planifier le développement intégral, requinquer le PIB. Face à un tel classement, la horde terroriste et autres bandits de grand chemin qui cristallisent la classe dirigeante devrait faire profil bas, moyenner leurs ambitions et s'attaquer à vraies causes de la ruine de l'économie nationale et des Burundais.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Burundi/droits de l'homme : Le satisfecit de l'UE qui lève ses sanctions contraste avec l'inquiétude grandissante des ONG

L'UE a également déclaré qu'elle avait pris acte des progrès accomplis par le gouvernement burundais, depuis les élections de 2020, « en ce qui concerne les droits de l'homme, la bonne gouvernance et l'Etat de droit, ainsi que des engagements pris dans sa feuille de route en vue de nouvelles améliorations dans ces domaines».Voilà pour le factuel. Et les autorités burundaises, conscientes de leurs arnaque et supercherie (elles décrochent une bonne cote européenne alors que le tableau des droits humains est aujourd'hui aussi sombre qu'hier) s'en frottent les mains.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Sécurité

Une vingtaine de militaires burundais fusillés pour avoir refusé de fouler le sol congolais en catimini

Les corps des victimes ont été enterrés en province Cibitoke au vu et au su de la population. Pour brouiller les pistes de ce carnage programmé, l'armée burundaise a déclaré que tous ces militaires s'étaient noyés en tentant de traverser la Rusizi. Selon des militants des droits humains, il s'agit bel et bien des cas d'exécutions extrajudiciaires dont les responsables doivent être traduits en justice.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Droits humains
Justice

Au Burundi, un enfant albinos retrouvé mort et démembré au Burundi

Mardi 1er février, soit trois jours après son kidnapping, le petit garçon de quatre ans a été retrouvé mort, dans le nord-est du pays, où plusieurs membres de son corps ont été retrouvés séparément. "Abdul a été tué, puis ses bourreaux ont coupé ses bras et ses jambes avant de les désosser et de se partager ses os. Puis ils sont allés jeter ses restes dans une forêt de la commune de Kigamba dimanche", raconte Chadrack Nahumuremyi, dont le témoignage est appuyé par une source administrative qui a souhaité conserver l'anonymat.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

L'UA signe son aveu d'échec face au régime tyrannique du CNDD-FDD, lui déroule son tapis rouge

Résignée, l'UA étonne par son virage à 180° pour saluer des prétendues avancées inégalées du Burundi à tous points de vue.Davantage. Cette Organisation panafricaine franchit une autre Rubicon en intégrant le Burundi dans le cercle restreint des Etats membres de son Conseil Paix et Sécurité.Ironie du sort, c'est précisément le même Conseil Paix et Sécurité de l'UA qui, en 2015, avait pris des sanctions contre le Burundi, alors et encore englué dans une spirale de violences, assassinats ciblés et autres enlèvements ou arrestations arbitraires.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Diplomatie
Diplomatie

Levée des sanctions européennes : Grande déception de la société civile en exil

Selon ces organisations, l'annonce de la levée des sanctions intervient « alors qu'aucun progrès significatif n'a été constaté dans le domaine des droits humains dans le pays ». Au contraire, estiment-elles, aucun des éléments sur lesquels l'Union européenne attendait des avancées (listés dans la « matrice des engagements » de 2016) n'a fait l'objet de véritables réformes ces six dernières années. « On ne peut pas s'empêcher de penser que la levée des sanctions est contraire aux valeurs sur lesquelles est fondée l'Union européenne »

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Politique
Politique

Le Rwanda de Habyarimana devient un modèle pour le CNDD-FDD: Recensement ethnique des staffs dans l'administration publique et les ONG étrangères

Un analyste qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat craint la réédition du scénario à la rwandaise sous le régime de Juvénal Habyarimana. Un scénario catastrophe. Pour rappel, sous le régime MRND de Juvénal Habyarimana, l'ethnie était mentionnée sur les cartes d'identité de tous les citoyens Rwandais. La planète entière en connaît les résultats: Un génocide historique. Près d'un million de tutsis et quelques autres hutus non acquis à la cause de la solution finale ont été tués, happés par l'un des plus grands génocides du siècle.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

lire l'article
Leadership
Gouvernance

Ça cafouille, du côté de l'urbanisme au Burundi: Moins de trois ans après la création de l'OBUHA, bonjour l'OBBARU

Pourquoi l'OBBARU dès lors qu'il y a l'OBUHA? Pourquoi l'OBUHA n'a-t-il jamais fonctionné convenablement depuis sa mise en place il y a près de trois ans ? Les questions se télescopent dans l'esprit du citoyen Lambda. Selon plusieurs témoignages concordants, l'OBUHA qui peine à rémunérer ses hauts cadres, à coups de plusieurs millions de francs burundais le mois, n'était plus que l'ombre de lui-même. L'Etat n'ayant plus de parcelles à viabiliser, notamment à Bujumbura et ses environs, ses services sont quasiment à l'arrêt depuis plusieurs mois.

Par

Burundi Daily

Date

9/7/2020

Retour en haut