Génocide
lire l'article
Politique
Politique

Le processus de réconciliation détourné par des extrémistes hutus : Une ONG locale hutisant met en garde Evariste Ndayishimiye

Dans un message qui fait le buzz sur les réseaux sociaux ces derniers jours, BBCC lui donne cet ultimatum : si Evariste Ndayishimiye ne signe la reconnaissance du génocide hutu de 1972 d'ici la fin de cette année 2023, il sera considéré comme un traitre.En menaçant sans faux fuyants une telle autorité, BBCC prouve une fois de plus qu'elle est au-dessus de la loi. Pour moins que cela, d'autres associations ont été suspendues, ou se sont vu retirer l'agrément et leurs responsables embastillés, kidnappés, exilés ou simplement lynchés.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

Retour en haut