Corruption
lire l'article
Droits humains
Gouvernance

Le régime burundais rançonne ses citoyens pour prendre en charge ses « hommes » à l'Est de la RDC

Depuis quelques mois, les habitants des provinces riveraines de l'est de la RDC ont le blues. Les Imbonerakure missionnés par le pouvoir pour collecter les cotisations écument monts et vallées pour amasser les fonds qui, ensuite, sont acheminés en RDC pour nourrir les combattants burundais en proie au feu rebelle hyper nourri, à la faim et à la maladie. Il s'agit d'un effort de guerre qui ne dit pas son nom. Et qui révolte plus d'un.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Justice
Justice

Le CNDD-FDD fait du poste de l'Ombudsman la rançon de ses hommes de paille Tutsis

Ancienne membre de la cour constitutionnelle, la grande histoire du Burundi la retiendra en effet comme l'une des artisans clés du 3ème mandat ravageur comme le brave Sylvère Nimpagaritse, à l'époque vice-président de la cour constitutionnelle, en a fait un poignant témoignage. Kanyana serait donc l'alter ego de Nduwimana. Car de l'avis de nombreux observateurs, c'est du pareil au même. Les deux militants zélés du CNDD-FDD s'équivalent intrinsèquement.

By

on

lire l'article
Corruption
Economie

Dix ans de prison requis pour l'épouse de l'ex-ministre Côme Manirakiza : L'heure du châtiment a-t-elle sonné pour le couple friqué et corrompu ?

Même si la condamnée reste encore libre car elle a le droit à interjeter l'appel, le jugement en première instance est tout un symbole pour celle qui se trouve être la propre épouse de l'honorable Côme Manirakiza, ancien ministre de l'énergie, lui-même comptable de plusieurs milliards de Fbu volés à l'Etat.Aujourd'hui, d'aucuns se demandent alors si ce verdict ne serait pas un signe avant-coureur de la descente aux enfers pour son époux, le multi milliardaire Côme Manirakiza, député élu dans la circonscription de Bubanza.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Economie
Economie

Sous de faux airs d'ouverture, le régime CNDD-FDD exclut le commun des cambistes d'un marché de devises libéralisé

Tenez : Même si le feu vert est officiel depuis le 18 novembre 22022, chaque aspirant doit garder à l'esprit que le montant requis pour l'ouverture d'un point de vente officiel des devises est de 551 millions de francs burundais. D'après Ferdinand Nsabimana, Directeur des opérations à la Banque centrale, BRB, à compter du 21 novembre 2022, toute personne souhaitant ouvrir un bureau de change pourra déposer sa demande auprès de la BRB à condition de se conformer à bien d'autres préalables. Pour les opérateurs économiques burundais, ils devront s'assurer d'avoir un capital

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Economie

Des Burundais affamés, inconsolables à la vue des tonnes de graines de maïs pourries dans un stock incontrôlé à l'est

Il s'agit, pour certains observateurs, des produits extorqués par le gouvernement pour, finalement, périr dans des hangars inappropriés à la conservation des produits agricoles. Dans ce domaine comme dans bien d'autres, le régime agit par tâtonnement, uniquement guidés par les intérêts des oligarques du CNDD-FDD.Le gouvernement devrait repenser sa stratégie et laisser la loi de l'offre et de la demande réguler le marché sans plus.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Politique

Affaiire Kira Hospital : le principal actionnaire dénonce encore la violation du code des sociétés de la République du Burundi

Tout en rappelant que la société Suissmed International est l'actionnaire principal de Kira Hospital, Jean David Pilliot se dit indigné qu'un conseil d'administration puisse se tenir à son insu. « Nous nous opposons formellement à la convocation d'une telle instance », a-t-il déclaré, en s'associant à son collège Martinault, également membre du Conseil d'administration et mandataire de SuissMed International.«Nous sommes indignés de constater qu'une instance en l'occurrence le conseil d'administration puisse être convoquée sans que nous en soyons informés officiellement»

By

on

lire l'article
Corruption
Politique

L'ancien Premier Ministre, le Général Bunyoni est sous interrogatoire au Services de Renseignement pour crimes économiques présumés: Quid du coup d'Etat?

Selon des sources bien informées, le chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye aurait mis en place une équipe d'experts chargés d'élucider tout un tas de dossiers économiques impliquant le général Bunyoni avec un fort relent de corruption.Il s'agit notamment de la récente longue pénurie de carburant née de la perturbation des activités du patron de la société Interpetrol à qui Bunyoni aurait demandé une rançon en échange des exonérations abusives et imméritées. Il avait tissé un réseau mafieux avec lequel il partageait le butin, en pétrole ou dans bien d'autres affaires

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Economie

L'affaire Christophe Sahabo désormais en mode « rouge sang » : Alerte au potentiel double assassinat orchestré par la présidence

Me Sandra Ndayizeye a prouvé qu'elle est une fine tacticienne juridique. Elle a su défendre les intérêts de son client, déjouant toutes les pièges tendues par Charles Ndagijimana et démolissant savamment tous les arguments du ministre publique. Pour nombreux observateurs et experts en droit, le ministère publique manque l'expertise nécessaire pour comprendre la complexité de la structuration juridique et financière d'une entreprise qui regroupe des investisseurs locaux et internationaux.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Diplomatie
Opinion

Claude Bochu doit se rendre compte qu'Evariste Ndayishimiye est taillé de la même étoffe que son prédécesseur: L'EU doit se réveiller!

A peine rentré de New York où il avait eu l'occasion de rouler dans la farine la communauté internationale en martelant que le Burundi est devenu un havre de paix et de justice, le président Evariste Ndayishimiye a sorti son artillerie pour rappeler aux Burundais que ce genre de discours n'engagent que ceux qui y croient. Le pays reste en mode «terreur» et les policiers réputés sanguinaires comme Kazungu ont encore pignon sur rue. C'est justement ce dernier qui a été sollicité pour arrêter maître Sandra, avocat de Christophe Sahabo

By

Pascal Ahishakiye

on

September 30, 2022

lire l'article
Corruption
Economie

Kira Hospital Suisse Clinic : l'arrestation du Docteur Christophe Sahabo par le SNR illustre la toxique pollution du climat des affaires au Burundi

Il y a d'autres obervateurs qui disent que le régime de Gitega veut mettre la main sur le seul hôpital moderne du pays et le seul hôpital qui génère suffisamment de revenus pour attirer la convoitise des faucons du régime. D'autres suggèrent même qu'Evariste Ndayishimiye estime que la clinique appartiendrait en partie ou en totalité à son prédécesseur, feu Pierre Nkurunziza.Ces derniers jours, il a été noté que Ndayishimiye est entrain de défaire tous les grands projets initiés par son prédécesseur.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Détournement des fonds de la Banque Mondiale destinés à la lutte contre la Covid-19 : Le régime CNDD-FDD veut payer des imbonerakure au dépens du personnel soignant

Apparemment, chaque membre du Comité de riposte contre la Covid-19, présidé par le Ministre de l'Intérieur Gervais Ndirakobuca, le super ministre devenu propriétaire de tous les dossiers, a toujours eu ses 300.000 Fbu à chaque réunion. Mais que ce soit à l'échelle nationale, provinciale ou du district sanitaire, ceux qui ont casqué pour assister les malades nuits et jours n'ont rien eu. Chacun avait pourtant droit à une modique prime de 200.000 Fbu. Sur l'ordre d'on ne sait quel cacique du régime, les premiers bénéficiaires sont des responsables provinciaux du CNDD-FDD.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Economie

Le Président burundais siphonne le trésor public pour financer des déplacements de son fils à l'étranger

Pourtant, son fils n'a aucune fonction officielle au sein de l'appareil de l'Etat. Sa présence dans la délégation du chef de l'Etat en mission officielle à l'étranger est une insulte aux citoyens, contribuables, qui casquent pour financer ces déplacements et prendre en charge les différentes délégations.Alors que le chef de l'Etat s'active pour fermer les vannes financières des autres (motos-taxis, vélos tricycles, commerçants de rues, conseils d'administrations des entreprises publiques/parapubliques....), il se ménage des passe-droits insoutenables pour sa famille

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Politique

PARCEM et l'OLUCOME butent sur l'aveuglément de l'aile dure du régime : Une conférence interrompue manu militari

Ainsi, à peine rentré du Luxembourg après sept ans d'exil , le militant anti-corruption, Gabriel Rufyiri, aura eu l'occasion de réaliser à quel point le Burundi reste encore un Etat policier, à mille lieu du pays de cocagne que lui a vanté le président burundais, Evariste Ndayishimiye, lors de son récent séjour à Bruxelles.Evariste Ndayishimiye vit un autre monde et préside un autre pays de rêve que ne connaissent pas encore les Burundais, englué dans les vicissitudes d'un Etat policier.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Média
La Region

Le Burundi figure sur la liste des crises oubliées des médias en 2021

"Quand un sujet est largement médiatisé, ça permet ensuite de mobiliser les négociateurs ou les bailleurs de fonds internationaux qui sont eux-mêmes sollicités par les parlements, par les électeurs. Il y a une chaîne qui va se faire et qui va permettre d'apporter davantage d'aides ou d'essayer d'avancer dans la résolution de conflits."

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Diplomatie
Gouvernance

La CNTB frappe à Ngagara : deux sites de lycées chers aux anciens réfugiés rwandais remis à l'Etat burundais

Dans la zone urbaine de Ngagara, au nord de Bujumbura, deux vastes terrains abritant respectivement le Lycée central Saint Gabriel et le Lycée de l'amitié (ex lycée Saint Albert) doivent être publiquement rétrocédés à l'Etat burundais.Ces deux sites avaient été attribués par l'Etat aux réfugiés rwandais ayant pris refuge au Burundi en fuyant le génocide perpétré contre les tutsis par le régime hutu.La diaspora rwandaise du Burundi y avait alors érigé deux lycées indépendants (privés).

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Gouvernance

Le dollar prend le dessus sur la justice : Libération de Prosper Hakizimana, trafiquant de stupéfiants

Quoique provisoire, sa libération donne raison à ceux qui ont toujours dit que les magnans de la contrebande et de l'illicite sont plus forts que l'Etat au Burundi. Prosper Hakizimana a acheté sa liberté à coups de centaines de milliers de dollars. Selon le ministère public, il lui a été demandé de «payer entre les mains du greffier-comptable la somme de 788.640.000 francs burundais (FBU) équivalant de 400.000 dollars sur un taux de 1971 Fbu le dollar».

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Porté par le régime CNDD-FDD, Adrien Ntigacika déploie ses ailes sur la Tanzanie avec «ITRACOM Fertilizers».

Porté à bout de bras par les caciques du régime, il est l’un des rares hommes d’affaires burundais qui surfe sur les vagues du succès alors que rien ne le prédestinait à cette gloire inattendue il y a quelques années.D’un simple quidam prestant à la Société sucrière de Moso (SOSUMO) vers la fin des années 2000, il caracole aujourd’hui au sommet du monde des affaires avec, à son compte plusieurs entreprises privées.Le nouveau président, Evariste Ndayishimiye, a d’ailleurs déjà inauguré quelques entreprises prétendument montées par Ziranotse (Adrien Ntigacika).

By

on

lire l'article
Corruption
Economie

Reconstruction du Marché central de Bujumbura : L’OLUCOME demande plus de transparence

Ce n’est plus qu’un secret de polichinelle : irrésistiblement subjuguées par le fric, les grosses pointures du régime CNDD-FDD veulent tout contrôler, de gré ou de force. C’est ainsi que l’attribution de ce marché échappe aux règles de transparence et de compétition qui régissent les marchés publics.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

La corruption n'a plus de limite au Burundi: Ndirakobuca s’en mêle les pinceaux, verse dans le marketing pour une société privée

D’aucuns disent que le ministre Gervais Ndirakobuca aurait des actions dans Star Times. D’autres estiment encore que l’entreprise chinoise a soudoyé le ministre pour faire la promotion de ses produits en cette période de crise financière due à la Covid-19.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Enfin, le vieux trafic de minerais tourne mal pour les as de la mafia burundaise

Officiellement, le Burundi n’a pas d’avion qui vole, depuis 2012. Sa compagnie AIR Burundi est en mode « sous-traitance ». Son embarras vaut donc tout son pesant d’or. C’est d’ailleurs pour cette raison que directeur général de la société burundaise AACB (Autorité de l’aviation civile du Burundi) s’est immédiatement fendu d’une « note » à l’intention de sa hiérarchie pour montrer pattes blanches dans cette affaire.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Une main étrangère dans le fichage ethnique des fonctionnaires au Burundi ?: Qui est MediaBox Digital, la compagnie qui a fait la collecte des données ?

« MediaBox Digital est une boîte où exercent des agents qui ont des connexions avec des entités proches de l’Etat Français. Ils ont été formés en France, c’est vrai, mais cela ne signifie pas qu’ils travaillent tous nécessairement pour les services secrets français », explique une source proche des dossiers sécuritaires au Burundi. Donatien Ndayishimiye, le patron de MediaBox Digital, un brillant ingénieur, formé en France, multilingue, dispose aussi de puissants relais aux Etats Unis d’Amérique où il aurait été formé (à Boston). Qui a payé sa formation aux USA ? Personne ne le sait.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Corrompue, la CNTB qui normalement ne vise ques des Tutsis s'en prend aux Hutus dans le sud du Burundi

Depuis quelques jours, des informations persistantes font état d’une guéguerre entre la Commission nationale Terres et Autres Biens, CNTB, et les résidents de deux provinces du sud du Burundi, en l’occurrence Makamba et Rumonge. Au moins 30.000 dossiers sont concernés par ce drôle de branlebas de combat. Si ces dossiers font couler encre et salive plus que d’autres, c’est que les résidents en instance d’expropriation sont quasiment tous des militants du parti CNDD-FDD, au pouvoir. Normalement, à l’instar de la Commission vérité/réconciliation, CVR, qui n’a d’yeux que pour des fosses communes recelant des restes des présumés hutus victimes de la crise de 1972, la Commission nationale Terres et Autres Biens, CNTB, ne braque ses projecteurs que sur des terres occupées par des Tutsis

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Economie

AMISOM : En mal de liquidités, le Burundi mise sur les 10 mois d’arriérés pour requinquer son économie

Les soldes des soldats burundais en Mission de l’Union africaine pour le maintien de la paix en Somalie (AMISOM) accusent d'un retard de 10 mois. Selon Alain Tribert Mutabazi, le ministre de la defense, la pandémie «n’a pas permis aux bailleurs d’honorer leurs engagements en décaissant les soldes en temps utiles ». A l’interne, la mayonnaise a pris. Les soldats se résignent et attendent que le moment soit favorable.Mais du côté du principal bailleur de l’AMISOM qu’est l’Union européenne, les propos éhontés du Ministre burundais de la défense sont vus et perçus comme un mensonge cousu de fil blanc.En effet, la Covid-19 n’a jamais entravé le décaissement des fonds destinés aux militaires en Mission de Maintien de la Paix, que ce soit en Somalie ou ailleurs. La preuve en est que les contingents des autres pays contributeurs de troupes de maintien de la paix perçoivent leurs soldes avec régularité électronique.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

C'est l'hôpital qui se moque de la charité: Bunyoni menace les corrompus de la Regideso

Lors d'une descente effectuée mercredi dans cette entreprise publique qui, comme les autres, est en piteux état car siphonné par les caciques du régime CNDD-FDD, le premier ministre Alain Guillaume Bunyoni a déclaré que cette entreprise ne donne rien à l'Etat burundais depuis dix ans. Alain Guillaume Bunyoni a clairement déclaré que les fonds de la REGIDESO sont pillés au su et au vu de tous. Il a promis des sanctions. « Vous pouvez me rétorquer que les autres ont aussi parlé bien avant moi et que cela est resté sans effet, moi je vous dis que l'heure des sanctions a sonné », a-t-il déclaré. Mais la mayonnaise aura du mal à prendre. Car en matière de lutte contre la corruption et les malversations économiques, les crampons de donneur de leçon vont si mal à Alain Guillaume Bunyoni, présenté comme étant lui-même plus riche que l'Etat burundais qu'il prétend servir à cause des magots illicitement encaissés.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Gouvernance

Les plus fortunés du CNDD-FDD sortent du bois : une levée de fonds de 2 milliards de Fbu en un jour

Pour donner le ton, le Chef de l'Etat a promis une cagnotte de 5 millions de francs burundais. Les plus fortunés du parti CNDD-FDD n'ont pas tardé à lui emboiter le pas. Ainsi, Vénérand Kazohera, dont on dit qu'il vient de construire un vaste complexe commercial aux abords de ce qui fut le marché de Kamenge, a promis 200.000.000 de Francs burundais sur-le-champ.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

Retour en haut