arrestations arbitraires
lire l'article
Justice
Justice

Cela fait déjà 10 mois que le Dr Christophe Sahabo est injustement coffré

Sa détention, visiblement commanditée par le chef de l'Etat, Evariste Ndayishimiye qui chapeaute le système CNDD-FDD est tout un symbole. Pour certains observateurs, un symbole d'une haine poisseuse envers les tutsis qui ronge encore certains hommes forts du régime CNDD-FDD. Car s'il avait été un hutu tel Côme Manirakiza, ancien ministre de l'énergie qui a impunément bouffé tout un projet de barrage hydroélectrique, ou Barthélémy Ntakarutimana alias Shopping, ou encore Adrien Ntigacika Christophe n'aurait jamais été inquiété.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Droits humains
Justice

Les USA réactivent les sanctions contre l'ex premier ministre burundais Alain Guillaume Bunyoni

Pour nombre d'observateurs, cette décision inattendue suscite tout un faisceau de questions.D'abord parce qu'elle tombe à la veille d'un déplacement du Chef de l'Etat burundais, Evariste Ndayishimiye aux Etats-Unis et au lendemain de la déchéance de la personnalité ciblée.Alors Evariste Ndayishimiye y serait-il pour quelque-chose ? Rien n'est mois sûr et Bunyoni devrait le garder à l'esprit. Selon une source auprès de la Cour pénale internationale, CPI, un mandat d'arrêt contre le général est imminent et tout serait finement préparé pour son arrestation.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Crimes Contre l'humanité
Justice

Crimes et châtiments au Burundi : La CPI s'apprête à dégainer son épée

Selon des sources auprès du Tribunal, parmi les personnalités concernées par d'imminents mandats d'arrêt de la CPI figurent le général Alain Guillaume Bunyoni récemment éjecté du sérail par ses compagnons du maquis qui contrôlent le pouvoir sous le label CNDD-FDD.Devant la CPI, six chefs d'accusations vont peser sur les responsables à indexer collectivement et individuellement : « Il s'agit notamment de meurtre et la tentative de meurtre, de l'emprisonnement ou la privation grave de liberté, de la torture, du viol, de la disparition forcée et de la persécution »

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Politique

Affaiire Kira Hospital : le principal actionnaire dénonce encore la violation du code des sociétés de la République du Burundi

Tout en rappelant que la société Suissmed International est l'actionnaire principal de Kira Hospital, Jean David Pilliot se dit indigné qu'un conseil d'administration puisse se tenir à son insu. « Nous nous opposons formellement à la convocation d'une telle instance », a-t-il déclaré, en s'associant à son collège Martinault, également membre du Conseil d'administration et mandataire de SuissMed International.«Nous sommes indignés de constater qu'une instance en l'occurrence le conseil d'administration puisse être convoquée sans que nous en soyons informés officiellement»

By

on

lire l'article
Corruption
Economie

L'affaire Christophe Sahabo désormais en mode « rouge sang » : Alerte au potentiel double assassinat orchestré par la présidence

Me Sandra Ndayizeye a prouvé qu'elle est une fine tacticienne juridique. Elle a su défendre les intérêts de son client, déjouant toutes les pièges tendues par Charles Ndagijimana et démolissant savamment tous les arguments du ministre publique. Pour nombreux observateurs et experts en droit, le ministère publique manque l'expertise nécessaire pour comprendre la complexité de la structuration juridique et financière d'une entreprise qui regroupe des investisseurs locaux et internationaux.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Diplomatie
Opinion

Claude Bochu doit se rendre compte qu'Evariste Ndayishimiye est taillé de la même étoffe que son prédécesseur: L'EU doit se réveiller!

A peine rentré de New York où il avait eu l'occasion de rouler dans la farine la communauté internationale en martelant que le Burundi est devenu un havre de paix et de justice, le président Evariste Ndayishimiye a sorti son artillerie pour rappeler aux Burundais que ce genre de discours n'engagent que ceux qui y croient. Le pays reste en mode «terreur» et les policiers réputés sanguinaires comme Kazungu ont encore pignon sur rue. C'est justement ce dernier qui a été sollicité pour arrêter maître Sandra, avocat de Christophe Sahabo

By

Pascal Ahishakiye

on

September 30, 2022

lire l'article
Droits humains
Politique

Puni de sa bonté : Un citoyen burundais traqué par le Service National de Renseignement pour son élan de solidarité envers l'Ukraine

Le régime dictatorial de Gitega se serait senti humilié par la bonté de cet ancien refugiée, d'abord parce que le Burundi n'a ni condamné l'agression ukrainienne ni affiché la moindre compassion envers des millions des citoyens jetés de but en blanc sur la voie de l'exil ; ensuite et surtout parce que le 7 avril dernier, le Burundi a dit « non » lors du vote sur la décision de l'Assemblée générale de l'ONU, qui suspend la Russie de son siège au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en raison de son invasion de l'Ukraine.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Economie

Kira Hospital Suisse Clinic : l'arrestation du Docteur Christophe Sahabo par le SNR illustre la toxique pollution du climat des affaires au Burundi

Il y a d'autres obervateurs qui disent que le régime de Gitega veut mettre la main sur le seul hôpital moderne du pays et le seul hôpital qui génère suffisamment de revenus pour attirer la convoitise des faucons du régime. D'autres suggèrent même qu'Evariste Ndayishimiye estime que la clinique appartiendrait en partie ou en totalité à son prédécesseur, feu Pierre Nkurunziza.Ces derniers jours, il a été noté que Ndayishimiye est entrain de défaire tous les grands projets initiés par son prédécesseur.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Corruption
Politique

PARCEM et l'OLUCOME butent sur l'aveuglément de l'aile dure du régime : Une conférence interrompue manu militari

Ainsi, à peine rentré du Luxembourg après sept ans d'exil , le militant anti-corruption, Gabriel Rufyiri, aura eu l'occasion de réaliser à quel point le Burundi reste encore un Etat policier, à mille lieu du pays de cocagne que lui a vanté le président burundais, Evariste Ndayishimiye, lors de son récent séjour à Bruxelles.Evariste Ndayishimiye vit un autre monde et préside un autre pays de rêve que ne connaissent pas encore les Burundais, englué dans les vicissitudes d'un Etat policier.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Média
La Region

Le Burundi figure sur la liste des crises oubliées des médias en 2021

"Quand un sujet est largement médiatisé, ça permet ensuite de mobiliser les négociateurs ou les bailleurs de fonds internationaux qui sont eux-mêmes sollicités par les parlements, par les électeurs. Il y a une chaîne qui va se faire et qui va permettre d'apporter davantage d'aides ou d'essayer d'avancer dans la résolution de conflits."

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Sécurité
Sécurité

Bujumbura encore en proie aux démons de la violence : Une vingtaine de blessés dans deux explosions de grenade à Bwiza

Mais comme toujours en pareille circonstances, la police s'est empressée pour ceinturer le lieu, afin que personne ne soit témoin des scènes d'horreur en live.Des véhicules pick-ups de la police ont rapidement évacué les blessés couverts de bâches. Aucune ambulance n'a été dépêchée sur place. Ce qui est bizarre aux yeux de la population.Le drame s'est précisément déroulé entre la 3ème et la 4ème avenue, un endroit couramment fréquenté par des jeunes du quartier de Bwiza et des quartiers proches comme Buyenzi, Jabe et Nyakabiga.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Justice

HRW préoccupé par la détention d'un ancien parlementaire, fervent défenseur des droits humains au Burundi

Fabien Banciryanino, qui représentait la province de Bubanza avant les élections de cette année, est mis en examen pour « atteinte à la sécurité de l'État, dénonciation calomnieuse et rébellion ».

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Justice

L'honorable Fabien Banciryanino finit sa course dans la geôle de Mpimba

A l'instar des centaines de milliers d'autres citoyens burundais qui ont eu le courage d'appeler «chat noir» un chat qui est à la fois chat et noir ; de dénoncer sans faux-fuyants les nombreux cas de violations des droits de l'homme dont le Burundi est devenu le théâtre depuis qu'il est contrôlé par des maquisards du CNND-FDD qui n'ont jamais cessé de l'être.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Justice

L'honorable Fabien Banciryanino dans la nasse du régime tyrannique burundais

Au-delà de l'ancien Président Pierre Nkurunziza, le député de Bubanza a offensé le régime CNDD-FDD qu'il incarnait au premier chef. C'est ainsi que ni la fin de la législature, ni la mort inopinée de Pierre Nkurunziza, ni l'élection de son successeur Evariste Ndayishimiye n'ont pu gommer cet affront historique. Les caciques du régime lui ont gardé une dent et il paie pour cela. D'aucuns estiment que son arrestation entache inutilement le régime burundais au moment où le Conseil de l'ONU pour les droits de l'homme s'apprête à se prononcer sur le renouvellement du mandat de la Commission d'enquête de l'ONU sur la situation des droits de l'homme au Burundi.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
Politique

Triste Août 2020 au Burundi : Attaques armées généralisées, répression sanglantes et autres crimes économiques

Pour désembourber le Burundi, le FORSC demande au gouvernement de mettre un terme à la criminalité qui prend une ampleur grave dans le pays ; de mettre fin aux arrestations arbitraires, aux tortures et emprisonnements illégaux en sanctionnant les auteurs ; de maintenir l'interdiction de l'implication des Imbonerakure dans le travail des corps de défense et de sécurité

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

lire l'article
arrestations arbitraires
Sécurité

Une nouvelle répression politique sanglante et un réveil inquiétant de l'ethnisme au Burundi

« Ces derniers jours, plusieurs personnes sont victimes d'arrestations arbitraires pendant que d'autres sont tuées et/ou kidnappées, accusées de collaborer avec des groupes armés rebelles. Les proches des victimes témoignent que la majorité sont de la composante ethnique tutsi dont des ex-membres de l'ancienne armée (Forces Armées Burundaises) aujourd'hui démobilisés », constate cette organisation de la société civile.

By

Burundi Daily

on

September 7, 2020

Retour en haut