Vers la consolidation du hutu power?: Le CNDD-FDD tend la main aux égarés d'hier pour recentrer le jeu autour de la quintessence hutue

Enfin, il a parlé à Pierre Claver Nahimana, chef du parti dont les uns et les autres sont issus, le FRODEBU. «Le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Révérien Ndikuriyo, a accordé une audience au Président du Parti Frodebu, Pierre Claver Nahimana venu pour une visite de courtoisie». Cette rencontre s'inscrit « dans le cadre de renforcer et pérenniser les bonnes relations qui existent entre les deux Partis ». Visiblement, l'heure est manifestement au racolage des morceaux, dans le camp hutu, en vue de rééditer la solution finale dans le camp tutsi, cela va sans dire.

Par
Burundi Daily
on
12.11.2021
Categorie:
Justice

Le CNDD-FDD tend la main aux égarés d'hier pour recentrer le jeu autour de la quintessence hutue.

La secrétaire général du parti présidentiel, Révérien Ndikuriyo, vient de s'entretenir tour à tour avec Jérémie Ngendakumana, Jean Bosco Ndayikengurukiye et Pierre Claver Nahimana.  

Rien n'a filtré sur la teneur de leurs entretiens. Mais tout est déjà su et dit même si les communicants du parti au pouvoir ont tenté de faire passer la pilule.

Révérien Ndikuriyo a en effet reçu Jérémie Ngendakumana, un des ex-leaders du CNDD-FDD avant de se laisser balayer par le vent de la fronde.

«Le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Révérien Ndikuriyo, a accordé une audience à l'honorable Jérémie Ngendakumana, président de ce parti de 2007 à 2012 ». Les deux personnalités ont eu « des discussions franches et fraternelles, convergeant vers la construction d'un Burundi meilleur ».

Il s'est aussi entretenu avec Jean Bosco Ndayikengurukiye, un autre ancien faucon du CNDD-FDD.

«Le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Révérien Ndikuriyo, a accordé une audience à Monsieur Jean Bosco Ndayikengurukiye qui fut Coordinateur du Mouvement CNDD de 1998 à 2000». Les deux personnalités ont eu « des échanges conviviaux et fraternels en vue de l'édification de la mère patrie».

Enfin, il a parlé à Pierre Claver Nahimana, chef du parti dont les uns et les autres sont issus, le FRODEBU.

«Le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Révérien Ndikuriyo, a accordé une audience au Président du Parti Frodebu, Pierre Claver Nahimana venu pour une visite de courtoisie».

Cette rencontre s'inscrit « dans le cadre de renforcer et pérenniser les bonnes relations qui existent entre les deux Partis ».

Visiblement, l'heure est manifestement au racolage des morceaux, dans le camp hutu,  en vue de rééditer la solution finale dans le camp tutsi, cela va sans dire.

Révérien essaie d'attirer l'attention des « Benegihugu » sur sa stratégie de réconcilier l'élite hutue pour mieux la fédérer sur l'initial projet commun d'en finir une fois pour toutes avec les tutsis.

Après des mois de diabolisation des tutsis par la commission vérité/réconciliation qui les accuse sans preuves ni procès d'avoir planifié et exécuté le génocide contre des centaines de milliers de hutus en 1972, après l'horrible génocide, reconnu par les Nations Unies, perpétré en 1993 contre  des tutsis, la direction du parti présidentiel, CNDD-FDD, né du mouvement rebelle du même nom, lui-même né du parti FRODEBU, concepteur clé de cette tragédie fait table rase du passe et veut fédérer les hutus sur le plan de meurtre de masse dont les tutsis sont des cibles.

Tags:
Pas de Tags